Ces choses que j’ignorais lorsque j’ai appris le français.

| 58 commentaires | 41

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le français n’est pas ma langue maternelle, et la seule langue que j’ai parlé dans la vie de tous les jours jusqu’en 2002, était l’italien. J’ai vécu en effet 12 ans au Tessin (région de la Suisse où l’on parle italien), et en 2002 j’ai déménagé dans le canton de Vaud. C’était il y a 15 ans, que le temps passe vite !

Il y a des choses qui n’étaient pas du tout faciles au début, mais je m’en suis bien sortie heureusement. Avant d’arriver dans le canton de Vaud j’avais fait 4 ans de français à l’école au Tessin, puis 2 semaines de cours « intensif » avant de commencer l’école en français. C’était des journées entières que je passais avec mes soeurs et avec d’autres enfants pour apprendre un peu mieux le français via des jeux, activités, bricolages etc. Je ne me souviens pas de tout, mais j’en garde un bon souvenir.

Mon premier jour d’école en français.

Du coup le premier jour d’école je me souviens très bien comment ça s’est passé : ma maman m’avait accompagné vers la maîtresse au moins 30 minutes avant que ça sonne, pour que je la rencontre et qu’elle lui explique la situation (ma maman ayant vécu à Vevey pendant plus de 25 ans parlait couramment le français). Je me rappelle que la maîtresse m’avait dit « tu verras, ça se passera très bien ! », et moi j’avais qu’une envie, c’était de pleurer et de lui dire « oui, c’est ça… ». Mais j’ai juste acquiescé.

Puis elle m’a fait entrer dans la classe (qui était encore vide), j’ai pu choisir la place que je voulais et j’ai attendu. 5 minutes plus tard arrivait toute la classe en courant et en criant. Une fille s’est assise à côté de moi et m’a dit « moi je t’apprendrai le français et toi tu m’apprendras l’italien ». Je lui ai souri, puis il me semble que le reste de la matinée s’est bien passé. Et le reste de l’année aussi. Mais bon, je vais m’arrêter là 😉

Du coup il y a plein de choses que j’ignorais lorsque j’ai appris le français ! Ou que je ne comprenais pas. Aujourd’hui je vous cite les 6 qui m’ont le plus marquée.

La différence entre lavabo et évier. Ou coussin et oreiller. Ou gobelet et verre.

Franchement, en italien il y a qu’un seul mot pour chaque, pourquoi se compliquer la vie ? 😉

Comment utiliser les accents ?

Mais oui, pourquoi il y a des accents aigus, graves, circonflexes et tréma ? Quand est-ce qu’il faut les utiliser ? Et la cédille ? Bref, au début comme j’en voyais pas l’utilité et que c’était difficile de comprendre, je fais une sorte d’accent horizontal pour que la maîtresse comprenne pas si c’était un aigus ou un grave. Et ça a passé 2-3 fois. Puis après quelques mois j’ai décidé de comprendre, et j’ai compris ! 🙂 Et depuis ça va mieux 😉

Ne pas rouler les « r ».

Pourquoi en français on ne roule pas les « r » ? C’est difficile de les prononcer à la française quand même ! Du coup je me refusais de les prononcer correctement. Déjà parce que je ne savais pas le faire, mais aussi parce que je refusais ce nouveau canton. « Je suis italienne (à moitié italienne et moitié suisse en fait), alors pourquoi je dois faire comme les français ? ». Puis après un peu moins d’une année je me suis forcée à faire le « r » comme tout le monde le prononce. Au début ça ressemblait à pas grand chose, mais à force de le dire (surtout quand il faut se présenter… c’était l’angoisse pour moi ! Je m’appelle RobeRta…) j’y suis arrivée ! 🙂

Pourquoi il faut vouvoyer tout le monde ?

Même ceux de mon âge ? Au Tessin on disait tout le temps « tu » ! Même à mon école les profs on les tutoyait ! Et les gens dans les magasins, etc. Cela m’a beaucoup surprise ! Du coup le premier jour d’école, quand j’ai dit « tu » à ma maîtresse, elle m’a vite rappelé qu’ici on dit « vous ».

C’est quoi ces mots qui ne ressemblent pas à l’italien ?

J’ai assez rapidement appris le français, car finalement une très grande majorité des mots ressemblaient à l’italien. Mais il y a toujours eu plusieurs mots qui m’ont marquée, car ils ne ressemblaient pas à l’italien. Et du coup même entre frères et soeurs, ça nous arrivait de parler en italien entre nous et de ressortir ce mot en français, car on avait attribué l’objet au mot, bien qu’on savait très bien le dire en italien. Exemples :

Toboggan : en italien on dit « scivolo ». Du coup à la piscine on l’appelait le toboggan, et pas le scivolo.

Balançoire : en italien on dit « altalena ». Pareil que le toboggan, à la place de jeux le mot balançoire venait plus rapidement que altalena.

Tablier : en italien on dit « grembiule ». Aujourd’hui encore je dis plus facilement tablier que grembiule.

Les sons

On, en, an, un… ce sont des sons qu’on ne prononce pas en italien, et pourtant j’ai dû apprendre à les prononcer. Au début j’avais de la peine à les prononcer correctement, je les disais tous de la même manière ou faux, mais au fil du temps j’ai appris à les dire justes 🙂

(bon encore aujourd’hui j’ai encore de la peine des fois à dire cheveux blancs et cheveux blonds ^^)



Je pense qu’aujourd’hui et depuis plusieurs années je suis vraiment bilingue français/italien, autant à l’oral qu’à l’écrit. Cependant moins je le pratique quotidiennement l’italien, et plus je le perds. Avant je parlais italien à la maison, aujourd’hui j’habite avec mon chéri, et des fois je lui parle en italien, et lui aussi (il essaie 😉 mais il s’en sort bien !), mais le 98% du temps on parle en français.

Ce n’était pas toujours facile au début, surtout lorsqu’il y avait des livres à lire pour l’école, car je ne comprenais quasiment rien. Puis heureusement qu’avec le temps on s’améliore ! 🙂

J’espère que cet article un peu différent que d’habitude il vous a plu !

Et vous, parliez-vous une autre langue avant le français ?

Si vous avez apprécié cet article, mais que vous n'avez pas le temps de commenter, n'hésitez pas à cliquer sur le petit coeur, cela me fera plaisir ! 🙂

41
Myrtilla

58 réponses à “Ces choses que j’ignorais lorsque j’ai appris le français.

  1. J’ai adoré te lire Roberta ! Cet article est si touchant. Je suis française, bien franchouillarde, mes grands-parents paternels viennent carrément de la Haute-Loire, c’est pour dire ! (Si tu ne connais pas, bah c’est la campagne profonde ^^). Alors j’ai toujours parlé français et bien que j’adore les langues en théorie, je ne parle pas couramment autre chose que le français. J’ai un bon niveau d’anglais, je comprends la plupart des films sans sous-titre et je peux tenir des conversations courantes avec un anglophone. Mais je n’ai pas en anglais le niveau que tu as en français, c’est certain ! J’ignorais ton histoire et je ne m’en serais jamais douté.

    En tout cas merci pour ce joli partage :*

    1. Merci Delphine, ton commentaire me fait touche beaucoup !
      Je connais pas trop les régions de la France, mais la campagne ça me parle plus 😛
      Eh ben tu as déjà un très bon niveau d’anglais on dirait, c’est top !
      Bon après ça fait 15 ans, et on apprend vite en étant enfant/ado 🙂
      Avec plaisir, merci pour ton commentaire !

  2. Aaaah le français… même comme langue maternelle c’est compliqué, alors je n’ose imaginer quand c’est pas « ta » langue !

    Ce qui m’a marquée quand on s’est vues, c’est que tu n’a pas d’accent (comme certains garde un accent toute leur vie). Bref, ces premières semaines/années en Suisse romande n’ont pas du être des plus faciles.

    Merci de ce partage !

    1. Au début c’était pas évident, surtout que le tessin me manquait énormément, mais plus le temps passait et plus je m’améliorais heureusement 🙂
      Je pense avoir gardé un accent durant plusieurs années, mais maintenant avec le temps il est parti 🙂
      Merci à toi pour le petit mot, bisous !

  3. J’en avais oublié que tu avais fait t’es 12 premières années loin du français! Tu parles tellement bien en français, que ces années à te fréquenter, je ne m’en suis pas doutée! D’ailleurs c’est plus souvent toi qui nous corrigeais
    Bisous!!

    1. T’es chou, merci Aurore ! 🙂 c’est vrai qu’avec le temps je me suis bien améliorée, t’aurais sûrement pas dit ça les premières années 😉
      Ahah oui, tu sais, l’orthographe et moi on est copines 😛 à vendredi, bisous !!

  4. Hello Mytilla,
    Je pense que c’est une chance incroyable d’avoir pu apprendre une seconde langue aussi tôt ! Ça apporte tellement de connaître une autre culture et vivre à son rythme. C’est pour cela que j’avais choisi de faire une licence en langues après le bac (anglais, italien et portugais : même si j’ai été vivre au Portugal, l’italien reste pour moi la langue la plus magnifique au monde).
    Sincèrement je suis contente d’être née française pour la langue car comme tu le dis, il y a énormément de sons et de façon d’écrire différentes (o, eau, -ault, -aud….). Bravo ! A l’écrit ton français est simplement parfait !
    À bientôt,
    Claire

    1. Coucou Claire ! Oui c’est vrai qu’aujourd’hui je me trouve chanceuse de connaître plusieurs langues, c’est toujours utile ! 🙂
      Ah oui, le français n’est vraiment pas facile, mais je pense que ce qui m’a aidée, c’est aussi ma mémoire visuelle 🙂
      Ah cool je ne savais pas que t’as été vivre au Portugal ! Pendant longtemps ? Je confirme, l’italien est la plus belle langue du monde 😛

      1. Hello !
        J’ai été étudié à Coimbra au Portugal pendant 6 mois et j’ai pu y retourner deux mois pour faire un stage ! Un pays magnifique, d’ailleurs l’italien m’a été utile pour apprendre le portugais puisque les racines sont les mêmes ! Si tu ne sais pas où partir en vacances et si tu n’y as jamais été je recommande vivement <3
        Bise
        Claire

  5. Tu as un si bon niveau à l’écrit que je n’aurais jamais pensé que ce n’était pas ta langue maternelle ! C’est impressionnant ! Le français est une langue sûrement très très difficile à apprendre, alors bravo d’avoir aussi bien réussi. Je ne parle que le français et j’ai des notions d’anglais, mais je trouve que c’est bien dur d’apprendre une langue et d’en conserver ses connaissances quand on n’a pas l’occasion de pratiquer régulièrement

    1. Franchement savoir l’italien m’aide énormément pour le français, car j’entends tout de suite lorsqu’il y a un « é » à la place du « er » et vice-versa, ou des lettres en moins, etc. Dans ma tête ça se traduit presqu’automatiquement et du coup ça sonne faux lorsque ce n’est pas écrit correctement 😛 Après je fais aussi des fautes, ça m’arrive 😉
      Merci beaucoup en tous cas ! C’est vrai que si on ne pratique pas régulièrement une langue on la perd vite. L’idéal c’est de regarder la télé dans la langue qu’on souhaiterait apprendre, ça irait plus vite 😉

  6. Très joli article! Je suis comme toi italo-suisse, mais j’ai toujours vécu en Suisse et mon papa m’a toujours parlé en français, ce qui fait que je n’ai pas la maîtrise que je souhaiterais de l’italien. Je le comprends presque parfaitement, je lis volontiers des romans en italien, mais j’ai toujours tellement peur de faire des fautes en parlant que je stresse et je bafouille. C’est ridicule car je n’ai pas ce problème avec l’espagnol et l’anglais, mais comme je suis italienne j’ai l’impression que je n’ai pas le droit de faire de fautes en parlant.

    1. Merci beaucoup ! 🙂
      Oh mais non, il ne faudrait pas ! Aujourd’hui encore lorsque je parle en italien je fais des fautes, c’est normal ! 🙂 (et aussi en français d’ailleurs) 🙂 les fautes sont là pour nous améliorer ! 😉

  7. Je comprends, je suis espagnole (je vis en France depuis 4 ans) et j’ai toujours du mal avec les r et les in en un on haha… on me dit souvent que j’ai un « accent charmant ». En tout cas, bravo à toi, ton français est parfait!

    1. Ah les R.. c’est vraiment pas facile cette histoire ^^ il faut un peu se forcer au début, mais après ça va tout seul, même si ça ressemble à rien les premières fois 😉
      Merci beaucoup Ana ! 🙂

  8. Moi j suis un peu le contraire. Fille d un tessinois et d une fribourgeoise je suis une bilingue doc…a la maison nous avons vite appris le francais…l italien j l ai appris a l asilo ! Apres c etait mon quotidien…le francais j l ai garde grace aux vacances faites aux pacvots et chez ma grand mere a bulle ! En 99 j ai connu mon mari lui aussi bilingue a la maison il parlait francais avec les parents et italien avec son frere. On a tj parle italien entre nous en 2003 on debarque a Neuchatel on parlait tj italien entre nous.
    La depuis qu on a eu des enfants l italien se perds un peu on parle francais avec les enfants et de moins en moin italien entre nous. Moi je le parle quand j suis fachee avec mes enfants !
    Avec ma mere je parle les deux langues oui elle est fribourgeoise et vit a bulle mais on commence un discours en francais pour le finir en italien!

    1. Ah mais finalement si tu dis que le français tu l’as gardé grâce aux vacances, c’est que tu parlais de base l’italien, donc c’est un peu comme moi 🙂 Si j’ai bien compris 🙂 En tous cas c’est chouette si tes enfants comprennent les deux langues 🙂
      Ahaha je connais ça, les discours qui commencent dans une langue et se finissent dans une autre langue 😉 Bisous !

  9. Coucou ma belle,
    Oh j’ai adoré lire cet article qui change un peu ! Pour ma part, j’ai toujours parlé le français mais j’aurais adoré apprendre l’italien ! Je l’ai un peu appris à la fac, mais j’ai tout perdu après malheureusement et c’est une si belle langue que tu as de la chance finalement de parler les 2 langues 🙂 C’est beau je trouve !
    C’est vrai qu’on a des nuances dans les mots assez incroyables quand on y pense et tu vas rire, mais moi ce qui me dérange c’est de ne pas savoir rouler les R, j’ai l’impression que mes cordes vocales n’y arriveront jamais ahah ! Va falloir que tu me donnes des cours car j’ai quand même fait de l’espagnol à l’école, puis du portugais et pour finir de l’italien et à chaque fois, pas moyen de rouler les R >_<
    Gros bisous à toi <3

    1. Coucou Serena ! Merci beaucoup, ça me fait plaisir ! 😀
      Ah oui, les langues se perdent vite si on les parle pas régulièrement… pour moi c’est la même chose avec l’anglais.
      Ahaha c’est vrai que ces R posent toujours problème 😉 Je pense qu’il faut un peu se forcer même si au début ça ressemble à rien, après ça devrait venir tout seul 🙂
      Bisous !

  10. J’ai commencé à apprendre le français vers 6-7 ans il me semble…je ne me souviens pas avoir eu des difficultés en particulier mais….c’est maintenant qu’on me fait remarquer certaines choses: je ne sais pas prononcer correctement « Oui » et « huit »….des petits détails mais que je n’arrive pas à « corriger ».

    1. Ah oui, mon papa se trompe encore, il dit « houit » ^^
      je savais pas que le français n’était pas ta langue maternelle ! Tu as appris quelle langue en premier ?

  11. Quel beau récit, j’ai été très émue… déjà devant la petite fille que tu ( dure pour moi d’employer le tutoiement, je me force:) étais lors de cette rentrée scolaire puis admirative devant la femme que tu es, car rien ne laisse transparaître que le français n’était pas ta langue maternelle
    Je suis par contre convaincue que t’entendre parler doit être très agréable, j’aime beaucoup les accents et ces petites choses que l’on nomment à tort défauts sont à mes oreilles une douce mélodie que j’appelle le charme et du charme à coup sûr, tu n’en manques pas !!!
    Ma jeune belle-fille est espagnole et je lui souhaite de garder toujours son ravissant accent : ses « R » qui roulent entre autre 🙂

    1. Merci beaucoup Chantal 🙂
      Bon apparemment je n’ai pas d’accents, alors désolée 😛 (et je ne suis pas sûre d’en vouloir, je suis trop perfectionniste dans les langues pour ça, j’aime faire juste 😉 ) Merci quand même, une très bonne journée à toi !

    1. Ah mais je viens pas d’Italie, mais du Tessin, qui est une région de la Suisse où l’on parle italien 🙂 (car oui, en Suisse on parle 4 langues en fait) 🙂 mais j’ai de la famille aussi dans plusieurs régions d’Italie, et j’aimerais aussi beaucoup visiter un peu plus l’Italie 🙂 Bisous !

  12. Je n’aurais jamais deviné que le français n’était pas ta langue natale, donc oui tu es totalement bilingue ^^ même si c’est dommage pour toi que tu ne puisses plus parler l’Italien aussi souvent ! En tout cas félicitations à toi, ça n’a pas du être simple tout les jours, surtout quand on est jeune, ça doit être assez angoissant ! ^^
    Et oui sinon même en tant que Française, je trouve parfois que certaines règles grammaticales sont absurdes et je ne suis toujours pas une reine de la conjugaison haha je pense que ça ne doit pas être une langue facile à apprendre ! Bises

    1. Bon disons qu’après 15 ans c’est quand même plus facile de parler et écrire qu’à mes débuts, du coup ça se voit moins 😉
      Oui effectivement il y a eu des jours où ce n’était pas évident et j’ai subi des moqueries à cause de ça, mais bon, c’est de l’histoire ancienne…
      Ahaha c’est vrai que le français n’est pas une langue facile, mais d’un côté l’italien non plus je trouve ^^ bisous !

  13. Alors là je suis épatée! Tu sais que je n’avais pas remarqué que le français n’était pas ta langue maternelle? Tu le parles et l’écris à la perfection! Bravo meuf, tu assures grave! Merci pour cet article plus intime, j’ai beaucoup aimé!

    1. Merci beaucoup 🙂 Mais c’est vrai qu’après tout ce temps je me suis bien améliorée depuis mes débuts 🙂 et à force de le parler au quotidien, ça vient tout seul 🙂
      Merci, ça me fait plaisir qu’il t’ait plu ! 😀

  14. Je suis née à Lisbonne et je suis arrivée à Genève à l’âge de 4 ans sans parler un mot de français. Quelques jours après être arrivée, je commençais directement en première primaire (une année d’avance car je suis de fin septembre). Je me souviens qu’au début c’était compliqué, on était uniquement 2 élèves dans toute l’école à ne pas parler français… Mais c’est venu très vite et j’ai rapidement, tout au long de ma scolarité, été l’une des meilleures élèves en français. Comme quoi…
    Aujourd’hui, bien que le portugais soit ma vraie langue maternelle, je le parle avec un accent suisse bien de chez nous, à tel point qu’au Portugal, on sait tout de suite que je suis une touriste 🙂

    1. Oui heureusement que quand on est petit tout s’apprend beaucoup plus vite ! Oui pareil que toi, maintenant en français je m’en sors vraiment bien, et ce depuis la deuxième année que j’étais ici 🙂
      Ahaha oui exactement ! Quand on va en Italie ils comprennent tout de suite qu’on est des touristes ahah
      Merci pour ton commentaire ! 🙂

  15. Ton article est très intéressant et super bien écrit ! =)
    Ma meilleure amie est polonaise, elle est arrivée en France à l’âge de 19 ans et parle aujourd’hui le Français aussi bien que moi ! Du coup ton article m’a fait penser à elle 🙂
    Mais, avoue que la langue française est magnifique (bizarre mais magnifique hahaha :p)
    Bises,
    Jen

    1. Merci beaucoup Jen ! Eh ben, ça n’a dû pas être évident pour elle, surtout qu’elle était déjà adulte, et quand t’es grand c’est plus difficile je trouve 🙂
      Ahaha oui c’est vrai que j’aime bien la langue française, je la trouvais très chic quand je ne parlais que l’italien ! 🙂 Bisous !

  16. Je ne savais pas du tout que tu n’étais pas née « avec » le français ! C’est fou, parce qu’à l’écrit, tu ne fais pas de fautes du tout, et pourtant, c’est compliqué ahah ! En tout cas, c’est intéressant de voir quelles difficultés tu as pu rencontrer 🙂 En tant que francophone, c’est vrai que j’ai immédiatement appris cette langue, et je ne me rends pas compte de la complexité de cette langue !

    1. Je pense que le fait que je sache bien écrire l’italien ça aide beaucoup, et j’ai énormément lu durant mon adolescence et comme je pense avoir une bonne mémoire visuelle, ça m’a aidé énormément à savoir bien et mieux écrire le français 🙂
      Merci pour ton commentaire Elodie ! Bisous !

  17. J’ai adoré lire cette histoire Roberta! Cela me touche de près car pour moi le français est ma quatrième langue, je l’ai appris après avoir rencontré mon mari, mais pour mes enfants c’est une langue maternelle ! Cela fait bizarre parfois quand j’y pense. Évidemment je ne me suis pas libéré de l’accent, et pour cause, à Bienne je ne parle quasiment jamais du Français !! C’est marrant mais tous mes amis sont italiens, hispanophones ou anglophones !!! mes enfants ont la chance d’avoir 3 langues maternelles et en plus l’école bilingue à Bienne! C’est une vraie atout de pouvoir communiquer, penser et apprendre en plusieurs langues, cela développe le cerveau différemment que chez les monolingues. C’est plus difficile au début mais à la fin c’est un énorme avantage !

    1. Merci beaucoup Natalia, je suis contente que mon article t’ait plu !
      Eh ben, c’est dingue de savoir autant de langues, que ce soit toi ou tes enfants ! C’est pas trop difficile pour eux d’ailleurs, de savoir 3 langues couramment ? Ils ne se trompent pas trop ? Quelle est la langue qu’ils parlent le mieux ? 🙂

    1. Coucou Murielle ! Bon j’avais eu 3 ans de cours de français quand j’étais au Tessin, mais mon niveau était très basique (je m’appelle…, j’ai x ans, j’habite à …). Donc je comprenais quand les gens parlaient, mais que s’ils parlaient lentement (comme on apprend à l’école quoi). 🙂
      Bonne après-midi à toi, bisous !

  18. Coucou ! Ton article est génial. Le Français est ma langue maternelle, donc j’ai appris beaucoup ! Et j’imagine que ça à du être très compliqué de l’apprendre ! Déjà en langue maternelle on fait des erreurs. En tout cas sans cet article je ne me serais jamais doutée à la lecture du blog que le français n’était pas ta langue maternelle. Tu écris vraiment bien !
    Bisous

    1. Coucou Elora ! Merci beaucoup ! Alors j’ai eu la chance de l’apprendre déjà durant 3 ans quand j’étais à l’école au Tessin, donc je ne partais pas de zéro en arrivant ici en Suisse romande, mais c’est vrai que les débuts n’étaient pas faciles.
      La lecture à voix haute en classe n’en parlons pas et le chant non plus ahaha puis bon, tout le monde parle vite alors ça n’aide pas, mais au bout d’un an je comprenais déjà beaucoup mieux et le fait de pratiquer le français tous les jours ça m’a beaucoup aidé 🙂
      Merci beaucoup, bisous ! 🙂

  19. coucou ma belle!
    ah oui la langue française et ses complications… un mot pour chaque chose même si elle est quasiment équivalente (comme tu dis le gobelet ou le verre, mais il y en a tellement d’autres!), la grammaire qui est pas toujours simple non plus etc etc!
    je trouve que tu as beaucoup de mérite à avoir appris le français et à être bilingue comme ça *-* ! surtout que tu écris vraiment très bien le français! je me serais pas douté que c’était pas ta langue maternelle!
    bisous ma belle!

    1. Coucou Adeline ! Oui et ne parlons pas des mots qui se prononcent pareil mais qui veulent dire autre chose… sans, sang, sont, son, sent… ah là là ! ^^
      Merci beaucoup ! Je pense que l’italien m’a beaucoup aidé à apprendre à écrire le français 🙂
      Bisous !

  20. J’ai vécu un an en Espagne. Malgré ça, rouler les r reste quelque chose de quasi impossible pour moi. Je vivais en coloc erasmus, avec entre autre, une belge dont le copain s’appelait « Quentin ». Une torture pour nos colocs italiens !

  21. J’ai adoré te lire. Je n’aurais jamais soupçonné tout ça. Franchement le français n’est pas un cadeau, c’est une langue très compliquée ! A l’écrit, ça l’est même pour ceux qui l’ont toujours pratiqué je crois !^^
    Aaah le vouvoiement. C’est vrai qu’en anglais aussi on ne s’embarrasse pas du tu et vous ! Tu sais même pour nous c’est parfois compliqué on ne sait pas si on est suffisamment proche de quelqu’un pour lui dire tu ou si on doit rester dans le vous…au final on trouve des stratégies d’évitement pour n’avoir à dire ni l’un ni l’autre mdr

    1. C’est vrai qu’au début c’était pas facile à l’écrire ! Mais finalement ça va, ça ressemble pas mal à l’italien et à force de lire des livres en français, j’ai mémorisé l’écriture des mots 🙂
      Ahaha oui parfois je trouve aussi des stratégies pour éviter le tu ou le vous, c’est plus simple 😛 Merci pour tous tes commentaires ! 🙂

  22. J’ai adoré lire ton article ! Je trouve vraiment très intéressant de connaitre ta vision extérieure du français car pour nous, français d’origine, tout cela semble logique et naturel. Mais finalement avec les années, et l’apprentissage d’autres langues comme l’anglais, on se rend compte que le français est une langue très difficile à apprendre avec tout son vocabulaire spécifique et la complexité de sa grammaire, sa conjugaison, etc. Même pour nous, parfois, c’est assez compliqué de s’y retrouver alors je n’imagine même pas quand on essaie d’apprend la langue !
    Bisous ♥

    1. Merci beaucoup ! 🙂 Oui effectivement mes débuts en orthographe étaient catastrophiques. Une fois que j’ai compris le truc, ça allait tout seul. Et le fait de lire beaucoup ça m’a énormément aidé aussi ! 🙂 Merci pour ton retour ma belle, gros bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *