Compte-rendu des 16km du Grand Prix de Berne !

Bonjour ! J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bon weekend ! 🙂

Comme vous avez pu le voir dans le titre, aujourd’hui je vais vous raconter comment s’est passé la course de ce weekend à laquelle j’ai participé, à savoir le Grand Prix de Berne, ou les « 10 miles les plus beaux du monde » ! Cela faisait très longtemps que je n’avais plus couru une telle distance, la dernière fois c’était en octobre à l’occasion du semi-marathon de Lausanne.

Depuis j’ai couru surtout entre 5 et 10km, parfois 12 et 14km. Mais bref, 16km n’était pas une distance qui me faisait peur, car je l’avais déjà faite. C’était surtout le parcours en fait ! J’avais vu qu’il y avait pas mal de dénivelé (montées, descentes), et ce sont surtout les montées qui m’inquiétaient un peu. Mais bon, je m’étais lancée, c’était trop tard pour faire marche arrière ! 🙂

Le jour de la course

Réveil à 7h30, puis petit-déjeuner assez costaud, avec des flocons d’avoines, raisins secs, une pomme et une banane coupées en petits morceaux. J’ai préparé mes affaires pour la course à pieds tranquillement, puis à 11h30 j’ai mangé une bonne assiette de pâtes. Et à 13h j’ai pris le train pour aller à Berne ! À Yverdon je rejoignais Amandine, et ensemble nous avons pris le train jusqu’à Bienne, puis un dernier changement de train jusqu’à Berne. Nous sommes descendues un arrêt avant en fait, à Bern Wankdorf, car c’est là que se trouvait le départ et également le vestiaire, le retrait du dossard etc.

Sur place !

Il y avait tellement de monde ! Plus de 16’000 participants étaient prévus juste pour les 16km, c’est dingue ! Il y avait plusieurs grandes tentes, une pour les retraits des dossards et pour acheter différentes affaires de course à pieds, une pour les vestiaires/douches, à Bern Expo on pouvait déposer les objets de valeur… puis il y avait également plusieurs petits stands de nourriture.

Nous sommes allées chercher notre dossard puis notre cadeau de participation (un sac Migros avec un paquet de pâtes, des chewing-gums, des biscuits, une barre Ovomaltine, etc.) puis au lieu de recevoir un t-shirt comme pour les courses à Lausanne, nous avons reçu des gants. Je les utiliserai pour mes courses en hiver, car les miens se sont cassés 🙂 Ce sont des chouettes cadeaux ! 😀

16h50 départ de la course !

Enfin, départ de notre bloc. Il y avait énormément de public qui était prêt à nous encourager, et ce tout au long de la course ! Le public de Berne était vraiment super 🙂 L’excitation était dans l’air, j’étais impatiente de commencer et de découvrir ce parcours ! Je m’étais fixée aucun objectif, si ce n’est que celui de respecter le temps que j’avais dû annoncer lors de l’inscription, à savoir 1h45. Du coup j’ai essayé de voir où se trouvait le meneur d’allure, pour que je puisse le suivre. Amandine elle, s’était inscrite dans le même bloc que moi pour qu’on puisse partir en même temps, mais je savais très bien qu’elle courait plus vite que moi (elle court depuis qu’elle est petite !). J’ai parié qu’elle allait finir vers les 1h30 😉

0-3km : allure moyenne de 5:50

Top départ, le coup de feu est donné et j’essaie de ne pas partir trop vite. Mais c’est difficile, on est vite entraînés par la foule ! Puis je me souviens qu’il y a tout de suite une descente, alors j’en profite pour courir plus vite, car ce n’est pas dans les montées que je pourrais le faire. Pas de points de côté, pas de douleurs aux jambes ni aux pieds. La course a bien commencé ! Durant la descente de ce premier kilomètre on voit les coureurs qui ont commencé bien avant nous, qui sont déjà de retour. Car oui, la descente qu’on fait maintenant, on devra la courir au retour, mais en montée !

4km : allure moyenne de 5:47

C’est encore le début, il y a une légère montée dans la vieille ville de Berne, puis encore une belle descente jusqu’à la rivière. Je garde encore une bonne allure, puis je me souviens que ce sera tout plat jusqu’au 7km environ. Je ralentis, car si je veux tenir jusqu’au 7km, il ne faut pas que j’aille trop trop vite.

5-6km : allure moyenne de 6:16

On longe donc toujours cette rivière, il pleut un petit peu, mais d’un autre côté il fait très chaud. J’avais pris un k-way avec moi, mais finalement je suis contente d’avoir écouté Amandine et de l’avoir laissé au vestiaire. On continue, Amandine est déjà partie loin devant moi depuis le 3km. Elle a bien raison !Je passe les 5km avec un temps de 30.05 minutes. Je suis trop contente ! Devant moi, une dame marche. J’essaie de l’encourager : « Allez, allez ! », et elle : « oui, mais c’est dur ! ». Moi : « oui c’est vrai… ! » Puis je ne l’ai plus revue. Et là, une longue montée commence, la première vraie montée.

7km : allure moyenne de 6:37

J’ai encore de l’énergie, de la vitesse, mes jambes sont toujours là. Pendant qu’on fait cette montée, on voit les autres coureurs qui ont déjà fait tout le tour de la forêt et qui retournent en bas. On leur passe à côté, j’essaie de voir Amandine, mais elle n’y est pas. Hop, on entre dans la forêt. Il fait plus frais, c’est agréable ! Vers la fin, il y a même un grand panneau où s’est écrit « dusche », puis 3-4 mètres après, un grand tuyau est suspendu à travers les bois, duquel il y a de l’eau qui coule sur une partie. J’y vais à moitié dessous. Cela fait du bien de se rafraîchir un peu ! 😀

8km : allure moyenne de 7:01

C’est la fin de la montée en forêt, je sens que c’est difficile, je ralentis un petit peu. Puis je vois la descente, et hop, je décide de courir un peu plus vite. Je sais la montée finale qui m’attend, alors j’essaie de profiter de la descente pour aller plus vite, mais pas facile de prendre de la vitesse, mes jambes ne sont plus aussi fraîches qu’au début !

9-10km : allure moyenne de 6.40

Voilà, ça y est, il y a toujours de la descente, je me dis que le plus gros est fait, il ne reste plus que 6km ! Il fait super chaud à ce moment-là, mais le public est toujours top, il y a plusieurs personnes qui ont un jet d’eau à la main, sous lequel on peut passer si on veut se rafraîchir. Il y a également pas mal de ravitaillements en eau et Isostar, mais aucun ravitaillement solide. J’ai une bouteille d’Isostar avec moi, mais je profite de m’arrêter aux stands pour marcher quelques mètres et boire une boisson fraîche. Ou juste me mouiller les bras, la tête. Allez, je reprends à courir, puis je passe les 10km avec un chrono de 1h03min. Je suis toujours contente, ça va plutôt bien pour l’instant !

11-12km : allure moyenne de 6:51

Bon, je sens que c’est dur là. Le parcours n’est plus plat, je sens que le moral commence à descendre. Pourtant il fait beau (même si chaud), le public est top, je n’ai pas trop mal aux jambes, mais le moral n’y est plus trop. Qu’est-ce que j’aime pas ces montées ! Je marche 10 mètres, puis je me reprends. Allez, ce n’est pas le moment de ralentir ! Je continue tant bien que mal, mais pas spécialement vite. Tant pis pour le temps !

13-14km : allure moyenne de 7:32

La montée de ce 13km me ralenti vraiment beaucoup. C’est assez difficile, puis il fait tellement chaud ! Je me réjouis de la descente. Mais là aussi malgré la descente dans la vieille ville, je peine à courir plus vite dans la descente. Je me demande ce qui m’a pris de m’enregistrer à cette course ! Plus jamais je ne ferai de course officielle aussi longue. Plus jamais ! Puis je me dis que j’ai quand même couru un semi-marathon. 21km. Sans m’arrêter. Et là j’ai déjà marché plusieurs fois en dehors des ravitaillements, même si ce n’est ce que quelques mètres. Aïe. Mais j’en peux plus. Qu’est-ce que j’aimerais bien qu’il commence à pleuvoir ! Puis là qu’est-ce que je vois ? La montée finale. Le début de la fin.

15km : allure moyenne de 7.49

Je ne sais pas si mon chrono est juste là, car j’ai commencé à marcher vite vers le milieu de la montée. J’en pouvais plus ! J’ai dû marcher 200m, j’en avais besoin. Mon souffle en avait besoin, pour pouvoir finir la course dignement. Allez, au panneau bleu je recommence à courir. Le panneau bleu vient de passer derrière moi. Déjà ! Allez, je reprends à courir. C’est bientôt fini !

16km : allure moyenne de 6:47

Le dernier km est tout droit, voir même en légère descente. Je peux encore accélérer ! Alors j’essaie, je dépasse quelques personnes, mais pas tant que ça finalement, car tout le monde a décidé de faire pareil. Je ne sprint pas, je veux juste courir plus vite qu’avant. Je ne vois toujours pas la ligne d’arrivée, puis finalement elle est là ! Le public nous encourage : « hop hop ! » ! Je vois les caméras, je souris, et c’est fini ! 😀 1h48min, temps officiel ! 

Je marche direction les vestiaires, mais il fait vraiment chaud. Je prends ma médaille. J’ai la tête qui tourne, mes jambes et mes pieds me font mal. Mais c’est fini ! 😀

Le parcours était vraiment très joli, on est passé dans la vieille ville, puis au centre ville, en forêt, au bord de la rivière… on a vu la cathédrale, le Palais Fédéral (mais j’étais trop concentrée sur le parcours que je l’ai même pas vu ^^) et plein d’autres monuments et jolis endroits. J’ai adoré courir dans une ville dans laquelle je n’avais jamais couru, je pense que je retenterai l’expérience, mais cette fois avec une plus courte distance. 5 ou 10km maximum.

J’ai décidé que j’allais surtout améliorer ma vitesse sur les petites distances avant de m’attaquer aux plus grandes distances. C’est plus judicieux. Je suis vraiment très tentée de faire encore le semi en octobre prochain, juste pour voir si j’ai une différence de chrono par rapport à l’année passée. On verra, mais pour l’instant je me concentre sur des plus petites distances 🙂

En tous cas j’ai beaucoup aimé courir ce Grand Prix, le trajet en transports publics était offert pour les coureurs, ce qui m’a bien arrangé, car les voyages en train à travers la Suisse ne sont pas donnés. Le parcours en soi était bien, mais là aussi, voir les coureurs qui reviennent car ils sont déjà quelques kilomètres avant nous, c’est un peu démotivant. Puis la montée finale, horrible ! ahaha

Bref, peut-être que je referai cette course dans ou deux ans 😉

Et vous, faites-vous de la couse à pieds ? Avez-vous déjà essayé cette distance ? Envie de tenter l’expérience ?

Si vous avez apprécié cet article, mais que vous n'avez pas le temps de commenter, n'hésitez pas à cliquer sur le petit coeur, cela me fera plaisir ! 🙂

Myrtilla
  • |
  • 14 commentaires
  • |

14 réponses à “Compte-rendu des 16km du Grand Prix de Berne !

  1. Félicitations pour cette course ! Je vais essayer de courir mon premier 10km officiel en septembre / octobre :p
    C’est toujours cool de lire tes compte rendus de course, j’adore ce type d’articles !

    A bientôt 🙂

    1. Merci beaucoup Marion ! 🙂
      Ah chouette, je te souhaite plein de courage !! Avec un entraînement régulier tu vas y arriver ! 😀
      Moi aussi, c’est pour ça que maintenant je commence à les écrire 😀
      Bisous et à bientôt !

  2. Encore bravo! Tu es vraiment impressionnante ! Tu me motives trop à me dépasser pour tenter des longues distances mais ça fait un moment que je n’ai pas dépassé les 8-9 km 🙁 des bisous ma belle!

    1. Merci beaucoup Sarah !! 🙂 Je ne me trouve pas impressionnante, mais merci ça me fait plaisir que tu le penses ^^
      Je ne fais pas souvent non plus des longues distances, mais c’est vrai que 1-2 fois par mois des fois ça fait vraiment du bien 🙂 Faut y aller au feeling ou selon ton objectif du jour, mais du coup c’est important d’adapter ta vitesse en conséquent, car on ne court pas un 10km comme un 5km, ni un 15km comme un 10km 😉 Le plus important c’est l’allure ! 🙂 Bisous !

  3. Tout d abord : bravo je sais pour en avoir bavé avant de passer au walking, comme les courses dites pourtant populaires sont rapides, entraînés par la foule on court souvent plus vite qu en entraînement et du coup on se  » casse un max », mais quel bonheur de franchir la ligne
    Venez, mercredi 24 mai avec Amandine à Neuchâtel faire la dernière étape du BCN tour, 10 kms, départ au stade de la Maladiere, traversée de la ville, montée en forêt et redescente sur le bord du lac , inscription en ligne ou sur place
    Chiche
    Je ne courrai pas mais si vous venez je viendrai vous encouragez
    Encore Bravo

    1. Merci beaucoup Chantal ! 😀
      C’est vraiment difficile au départ de courir moins vite, on se fait vite dépasser par beaucoup de monde et c’est vite frustrant ! 🙂
      C’est gentil pour la proposition, mais malheureusement mercredi je travaille 🙁
      Encore merci ! À bientôt 🙂

    1. Coucou Serena ! Merci beaucoup ! Ce n’est pas une distance que je ferai toutes les semaines, mais de temps en temps ça fait du bien ! 😀 Bisous !

  4. Bravo pour cette course, à te lire elle avait vraiment l’air sympa !! Il faut vraiment que je me lance dans des courses de plus de 10km, pour l’instant je n’ai jamais été au dela en course officielle mais il faut se challenger, tu as bien raison !
    Des bisous

    1. Merci Mélanie ! Oui effectivement elle était très sympa, sauf à la fin ahaha
      Mais oui, lance toi ! En plus d’après ce que j’ai vu, tu sembles avoir un bon niveau, tu devrais essayer ! 😀 Bisous !

  5. J’aime tellement lire tes expériences en matière de running, ça me donne envie de me donner un bon coup de pied aux fesses ^^’ C’est vraiment chouette ce que tu fais, et je trouve que tu cours viiiiite, comparée à moi haha ^^ Un gros bravo ! 🙂
    J’espère te rattraper d’ici quelques mois haha. En décembre j’arrivais à courir une heure mais j’avais un peu lâché en période de partiels, et maintenant je ne tiens que 30/40 minutes à une allure de tortue.. je suis dégoûtée ;_;
    Enfin bref, en tout cas je suis vraiment très admirative <3

    1. Merci ! Mais tu verras, si tu t’entraînes régulièrement, tu vas y arriver aussi 🙂 Et encore, moi je trouve que je cours pas si vite que ça comparé à certaines ^^
      Courage ! :*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.