Compte rendu du semi-marathon de Lausanne 2018 !

Troisième fois que je participe à ce semi… et quelles émotions aujourd’hui ! J’ai eu de la chance car le départ de mon bloc était à 14h05 à la Tour-de-Peilz, donc j’avais devant moi une matinée tranquille. Enfin, j’espérais ! Car je m’en doutais que ça allait arriver, mais… je venais d’avoir mes règles (eh oui vous savez tout maintenant ^^ mais il faut en parler aussi, ça peut arriver à n’importe quelle femme !) et le premier jour je suis toujours pliée en deux pendant quelques heures. Donc il fallait vraiment que le premier jour tombe aujourd’hui, oui…

Et ça n’a pas manqué, même en ayant pris un médicament, j’avais très mal au ventre, au moins jusqu’à 11h30. Mon train étant à 12h40, j’ai décidé de commencer à me préparer malgré tout. J’ai enfilé un short 3/4, un t-shirt et une veste pour me protéger du froid, car il faisait 7° au moment du départ !

Sinon côté alimentation, j’ai mangé mon fameux porridge pomme/cannelle/sirop d’érable (j’ai suivi la recette de Cuisine Moi Un Mouton, il est délicieux !) à 8h30, mais toute la semaine précédant la course j’ai mangé quasiment que des pâtes ^^ Puis à 12h15 j’ai mangé une demie banane, j’avais pas très faim d’ailleurs.

Donc il est 12h30, je suis à la gare et heureusement les douleurs se sont atténuées. J’arrive à la Tour-de-Peilz à 13h20, le train est bondé de coureurs ! Je file vers les vestiaires, direction les toilettes, puis je reste au chaud 30 minutes, où je mange l’autre demie banane qui me restait et que j’avais prise avec moi. Je rejoins Christelle dans le bloc de départ, on est frigorifiées mais excitées à l’idée de courir ! On s’est dit que malgré tous nos entraînements qu’on a fait ensemble, on allait courir séparément. Ça me va, j’aime travailler mon mental lors des courses officielles 🙂

BAM ! Coup de feu du départ, il est 14h05, c’est parti pour 21km ! J’ai enclenché ma montre TomTom Sports et ma playlist Spotify. Dans ma tête je me dis que si j’arrive à le terminer en 2h10 je peux m’estimer contente, l’année passée j’avais terminé en 2h14. Je ne pouvais pas espérer un grand progrès. Mais secrètement je me dis que dans mes rêves je peux viser 2h06. L’espoir fait vivre ^^

1km – 5km

Je décide de partir lentement le premier km (6:57 min/km), puis d’accélérer gentiment. Christelle aussitôt partie, aussitôt disparue dans la foule ! Je vois le meneur d’allure orange, avec le temps de 2h10 pour ceux qui veulent le suivre et finir avec lui. Je me suis dite que j’allais essayer de le suivre, mais il part trop vite pour moi, je laisse tomber.

J’avais noté sur un papier les temps que j’avais fait l’année passée au 10km, 15km, 18km, 19km, 20km, 21km et je l’ai appris par coeur. Je savais donc parfaitement que si je voulais battre mon record, je devais courir plus vite que l’année passée à un moment donné. Oui oui, si je me fixe un objectif je me donne les moyens de le réaliser un minimum ^^ J’ai couru en 31:50 min. ces 5 premiers km, un peu comme l’année passée.

5km – 10km

J’avais trouvé un bon rythme, mais je me suis dite que j’allais essayé d’accélérer encore un peu, et j’ai ainsi atteint une vitesse entre 5:55 min/km et 6:00 min/km durant les 5km suivants. J’avais pris une petite gourde de boisson isotonique avec moi et je buvais régulièrement une petite gorgée. Niveau météo ça allait, je m’étais réchauffée en courant, à un moment donné on a eu un peu le vent de face, mais ça allait encore. Cette année j’écoutais de la musique par rapport à l’année passée, et ça m’a beaucoup influencé. Comme quoi ! Je termine le 10km en 1h01:44 et déjà dans ma tête je me dis que c’est un poil plus rapide que l’année passée. Du coup ça me booste, je me rends compte que je fais mieux qu’à l’entraînement, alors c’est parti pour la suite !

10km – 15km

Au 11km mes parents et ma petite soeur m’appellent, heureusement que les écouteurs ont un micro intégré, mais je me dis qu’entre le vent et tous les mouvements, ils n’entendent peut-être pas grand chose. En tous cas ça me fait super plaisir qu’ils m’aient appelé et du coup je repars de plus belle. Je vois un panneau qui dit que l’arrivée est dans 9km, et ça me fait sourire. Je ne voyais pas les choses sous cet angle, mais c’est vrai après tout, c’est mieux de faire un compte à rebours que de se dire que nous sommes que au 12km. Du coup une petite descente qui fait du bien et hop, ma vitesse augmente encore et je vais jusqu’à 5:50 min/km et mon corps répond très bien, je suis aux anges !

On arrive au 14km je crois et… oh un ravitaillement ! Je m’étais pas arrêtée aux précédents car j’avais des noix de cajou dans ma poche que j’ai pu manger en courant, mais je vois du chocolat qui me fait de l’oeil. Je prends deux carrés et quelques mètres après j’aperçois Christelle, ça semble difficile pour elle, j’essaie de lui remonter le moral, en lui disant que tout est dans le mental ! Puis petit à petit j’accélère et je ne la recroise plus. Mais je pense à elle durant ma course, en espérant qu’elle aille mieux. Une fois passés les 15km, je regarde ma montre, 1h31:39, c’est à dire 3 minutes en moins que l’année passée ! Ça me booste, je ne suis pas fatiguée, mes jambes tiennent le coup et mon souffle aussi.

15km – 18km

Ma vitesse change pas mal, au 15km je perds un peu ma vitesse, puis je reprends de plus belle au 16km, où je cours très vite (5:44 min./km), je ne sais plus pourquoi. Peut-être que les noix de cajou et le chocolat ont fait de l’effet 😉

Je crois que vers le 16km ou 17km j’aperçois le meneur d’allure des 2h10, et je le dépasse facilement ! Et de un ! Quelle joie de dépasser ce meneur d’allure, ça veut dire que je me rapproche de mon objectif !

18km – 21.1km

18km, il me reste 3km. Est-ce que j’arrive à accélérer et tenir encore ? Oui je peux, enfin, j’essaie ! Je dépasse pas mal de coureurs et je vois que j’ai 5 minutes d’avance par rapport à l’année passée. Puis je vois au loin un autre meneur d’allure. Ah tiens, c’est encore un de 2h10, étonnant. Puis on passe le panneau du 19km je me rends compte qu’il me reste seulement 2km ! Seulement 2km !! C’est bientôt fini, mais je m’amuse bien et je suis en super forme ! J’accélère encore, je passe le 20km en 2h01:40, presque 6 minutes de moins que l’année passée !

Je sais que mes parents, ma soeur et mon copain m’attendent à l’arrivée, mais qu’est-ce qu’elle est loin l’arrivée ! J’accélère encore, c’est la dernière ligne droite ! Et j’aperçois au loin mon papa uniquement, 300m avant la ligne d’arrivée. Je sais qu’il sait bien courir, alors je lui fais signe de courir avec moi, et là il se met à courir vite !! Du coup moi qui étais déjà à bout, essouflée comme pas possible, je sprinte pour le rattraper. On court un peu au même rythme finalement, je ne comprends pas s’il ne veut pas me dépasser ou s’il n’arrive pas. Mais qu’est-ce que c’est dur de courir à 4:58 min/km, même à l’entraînement en fractionnés j’atteignais rarement cette vitesse je crois ahaha ! 50m avant la fin j’aperçois enfin ma maman, ma soeur et mon copain, qui m’encouragent plus que tout 😀 D’autres gens dans la foule m’encouragent, ça fait tellement plaisir ! (merci le dossard avec le prénom ^^)

Et j’atteins enfin la ligne d’arrivée ! Je n’ai plus de souffle, j’arrive plus à parler et à marcher et je dois marcher encore plusieurs centaines de mètres avant de rejoindre ma famille. Puis je reçois ma médaille, qu’elle est belle !

Merci pour l’organisation, merci aux bénévoles qui ont bravé le froid avec nous, merci à ma famille et à mon copain d’être venus m’encourager à l’arrivée ! Et finalement mon autre soeur et son copain sont aussi venus me voir ! 🙂 C’était une super belle après-midi et je suis très contente de mon temps ! J’ai terminé en 2h08:07, je suis tellement fière de moi 😀 6 minutes de moins que l’année passée et en super forme !

Je pense que la natation m’a beaucoup aidé, ainsi que les séances de fractionnés 🙂 J’appréhendais un peu car lors des entraînements je me trouvais plutôt lente, mais finalement c’est lors des courses officielles que j’ai pu remarquer que je donnais tout et cette année particulièrement j’ai essayé de me dépasser 🙂 Je n’ai pas réussi à atteindre la fin en 2h06, mais j’y étais presque et je suis quand même très contente de mon chrono 🙂 Et comme quoi même en ayant ses règles on peut battre un record ^^

Oui je cours pour le plaisir, mais aussi pour me dépasser et ça fait du bien 😀

Si vous avez apprécié cet article, mais que vous n'avez pas le temps de commenter, n'hésitez pas à cliquer sur le petit coeur, cela me fera plaisir ! 🙂

Myrtilla
  • |
  • 6 commentaires
  • |

6 réponses à “Compte rendu du semi-marathon de Lausanne 2018 !

  1. Coucou eh bien Bravo !!!!!!’ J’ai les larmes aux yeux en lisant ton récit, je ne sais as prquoi les exploits sportifs, remises de médailles etc me donnent tjr de l’émotion. Vraiment tt mes félicitations pr ta persévérance lors de tes entraînent et ton mental au Top durant la course (même avec tes règles…). Maintenant place au repos bien mérité !!!
    Tanti auguri ! Bravissima !

    1. Coucou Marylise ! Merci beaucoup pour ton commentaire, je ne pensais pas émouvoir à ce point quelqu’un ^^
      Merci ! Je pensais que j’allais être envahie par des émotions négatives durant la course vues les circonstances, mais finalement non ! Et je suis trop contente 😀 Merci beaucoup, pas beaucoup de repos vu que je travaille, mais je vais essayer de lever le pied quelques jours 😉
      À bientôt ! 😀

  2. Encore une fois félicitations pour ce nouveau semi, d’après ton récit tu as eu beaucoup plus de facilité comme quoi le travail paye ! Est-ce qu’un jour tu oseras tenter un marathon ??
    Gros bisous !

    1. Merci beaucoup Mélanie 😀 Je pense que oui, ça fait d’ailleurs partie des choses que j’aimerais faire avant mes 30 ans 🙂 Mais avant ça j’ai prévu de courir de plus courtes distances que les fameux 42km, histoire de me tester 🙂 Bisous !

  3. Coucou ma belle! Encore bravo pour ton semi, tu peux être fière ! Tu as fait un super temps et ça doit être tellement motivant de dépasser les meneurs! J’espère réussir à finir un semi aussi d’ici quelques temps ! des bisous <3

    1. Coucou Sarah ! Merci beaucoup 😀 Oui c’était la première fois de ma vie que j’en dépassais un (deux du coup ^^), j’étais tellement contente !! 😀
      Je suis sûre que tu peux y arriver ! Faut juste un bon entraînement et le tour est joué 🙂
      Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.