Le jour où je n’ai plus eu peur de conduire.

Cet article est pour vous, si vous êtes en train de passer votre permis, votre code (ou je ne sais pas comment ça se dit dans votre pays) et que avez peur d’être au volant. Ou en tous cas que vous n’êtes pas à l’aise. Ou que vous avez déjà votre permis, mais prendre la voiture ne vous rassure pas. Surtout dans les grandes villes ou sur l’autoroute.

Je vais d’abord vous raconter un peu ce que je ressentais avant le permis, pendant et après. Et je vais vous donner des conseils concrets pour vous aider. Car oui, vous n’êtes pas tout seul ! 🙂

Avant de conduire

Une des raisons qui font que j’ai un peu traîné à faire mon permis, en plus du fait que j’en avais pas besoin pour aller travailler, vu que j’habite à 10 minutes à pieds de mon travail, c’est surtout que j’avais peur. Peur de conduire, peur de mourir au volant. Cela fait quelques années que j’emmène avec moi ces peurs, peut-être depuis que plusieurs de mes amis ont perdu leur vie lors d’un accident voiture. Ou moto. J’avais peur de la route, des gens qui conduisent et j’imaginais tout le temps que j’allais mourir. Puis je n’ai jamais été intéressée par les voitures ou les motos, j’y comprenais rien, pour être honnête.

Mais il est arrivé un temps où je me suis dite qu’il était quand même important que je fasse ce permis, car j’habite à 25 minutes à pieds de la gare (et quand il faut faire 25 minutes de montées pour rentrer chez soi, je vous assure que c’est pénible et ça m’a bien motivée pour le passer rapidement) et j’en avais marre de demander à mon chéri s’il pouvait venir me chercher. Et aussi pour faire les commissions ou aller à la déchetterie, ce n’est pas très pratique, finalement. Et puis bon, j’avais 26 ans !

Je devais toujours compter sur mon copain ou bien prendre sur moi, m’armer de plusieurs sacs pour les trucs à jeter à la déchetterie du village et faire ces fichues montées pour revenir chez moi avec les courses. Bien sûr d’habitude on y allait les deux, mais parfois j’avais envie aussi d’y aller seule.

L’obtention du permis

Il m’a fallu beaucoup de temps pour obtenir mon permis de voiture.

Pour commencer avec les cours des samaritains pour les premiers secours (octobre 2015), l’examen théorique réussi (avril 2016), cours de sensibilisation (avril 2017) et réussite de l’examen pratique (novembre 2017), il en est passé du temps ! Durant tout ce temps j’ai même dû changer une fois de moniteur, car avec le premier ça ne se passait pas super bien.

Je me souviens encore la première fois que j’ai mis les pieds sur les pédales et que j’ai plus ou moins compris comment les utiliser. J’avais tellement peur d’aller sur la route, que du coup on est allé au bord d’un champ. Puis dans un parking, mais là encore il ne fallait pas qu’il y ait des voitures (même à l’arrêt) à proximité. Je voulais être « à l’aise » avec la voiture avant de prendre mon premier cours avec le moniteur. Je ne sais pas si j’ai bien fait. Avec du recul je pense que ça aurait été mieux de commencer directement avec un moniteur. (d’ailleurs si vous êtes de la région Lausannoise, je vous conseille Blatter Auto-école et le moniteur Ludovic ! Il est vraiment super !)

Je me souviens encore que mon moniteur me disait « tu verras, tu vas tellement aimer rouler ! » et franchement je lui disais que non, j’en doutais clairement. Je faisais le permis juste parce qu’il fallait le faire, mais c’était clairement pas une partie de plaisir. Je me souviens même qu’un jour j’ai pleuré lors d’un cours. J’arrivais pas à comprendre les vitesses et au fonctionnement général de la conduite, et j’ai craqué. Bon c’était quelques petites larmes mais ça m’est arrivé 2-3 fois de réagir comme ça. J’avais l’impression d’être un cas à part.

J’ai perdu donc beaucoup beaucoup de temps et d’argent.

Bref, une fois mon permis en poche, en novembre 2017 et à quelques jours de mes 27 ans (c’est pas trop tôt !) j’étais contente de l’avoir ENFIN, mais j’avais toujours un problème.

Le post-permis

Déjà, quelle peur la première fois de prendre la voiture toute seule ! Sous conseil de mon moniteur, le jour même où j’ai passé et réussi l’examen (en Suisse on conduit 30-45 minutes avec l’expert, puis après il nous dit tout de suite dans la voiture si on l’a réussi ou pas), j’ai pris tout de suite la voiture et je suis allée faire un petit tour toute seule. Comme ça c’est fait, on est encore « chaud » et c’est passé comme une lettre à la poste.

D’ailleurs pour les petits trajets (moins de 2km ahaha) ça se passait très bien, mais dès que je devais aller plus loin, voire à Lausanne (= grande ville) j’étais très très angoissée. Limite je devais prendre un calmant. Je me souviens qu’une fois, juste avant d’entrer à Lausanne, après Prilly, j’aurais pu pleurer tellement j’avais peur et j’étais stressée.

J’ai toujours voulu éviter de prendre l’autoroute seule aussi. J’avais vraiment peur. Pourtant je l’avais déjà faite plusieurs fois accompagnée et ça s’était toujours bien passé. Pareil pour les grandes villes. Dès qu’il s’agissait d’aller loin ou à des endroits où il y avait beaucoup de voies de circulation et de feux, j’étais aux bords d’une crise d’angoisse.

Pour vous dire, j’ai mis un mois avant de prendre l’autoroute toute seule !

Qu’est-ce qui fait que ça allait mieux

Plusieurs choses en fait. Surtout ces phrases, qui m’ont beaucoup aidée :

Ce à quoi on résiste, persiste.
Ce à quoi on fuit, nous suit.
Et ce à quoi on fait face, s’efface.

Et effectivement dès que j’ai essayé d’affronter mes peurs, elles se sont effacées, gentiment.

Moi qui avait tellement peur de prendre l’autoroute, je me suis dite que si j’allais trainer ma peur encore plus longtemps, ça allait être pire. Pour surmonter ma peur, je devais l’affronter ! Et c’est ce que j’ai fait. Je me suis forcée. Je suis allée seule à Crissier, à Lausanne, à Orbe, à plein d’autres endroits où je n’étais même encore jamais allée avec quelqu’un.

Et ça allait mieux. Beaucoup mieux. Plus je conduisais, et moins j’avais peur. Mais l’élément vraiment déclencheur pour moi, a été un autre :

L’achat de ma propre voiture. Une petite voiture (d’occasion ^^) !

Vous devez savoir qu’à part la voiture du moniteur, j’ai toujours conduit la voiture à mon copain, qui est assez grande (Hyundai ix35). Je me suis jamais sentie à ma place dans cette voiture. Beaucoup trop grande, longue, large. J’avais l’impression de conduire un camion et d’être toujours trop à l’étroit sur la route (déjà qu’en Suisse les voies de circulation ne sont pas larges…) et j’avais peur de me prendre les voitures en sens inverse.

J’ai acheté ma propre petite voiture en février 2018. Une petite Toyota Aygo. 1 mètre de long en moins et 20 cm de largeur en moins également. Ça m’a changé la vie, clairement !

  1. J’avais plus de place sur la route.
  2. J’étais plus proche du sol aussi ^^
  3. Je voyais beaucoup mieux ce qui m’entourait lorsque je devais faire des marche-arrière.
  4. Même me parquer c’était beaucoup plus simple !
  5. C’est une automatique en plus ! Plus besoin de me prendre la tête avec les vitesses et les départs en côte !

Et franchement, depuis ce jour-là, ma vie sur la route a changé !

  • Je n’ai plus peur de conduire.
  • J’ai pris plusieurs fois l’autoroute, et je suis vraiment à l’aise maintenant.
  • J’ai même conduit dans des villes dans lesquelles dans lesquelles je n’ai jamais conduit seule (Vevey ou Fribourg, par exemple)
  • J’aime bien conduire finalement ! Parfois quand on sort avec mon chéri, je préfère conduire moi avec ma petite voiture ! 🙂
  • Et finalement je me dis aussi que conduire avec MA voiture, si je l’abîme c’est MON problème. Alors qu’avec celle de mon chéri, si je l’abîme, ben… je sais qu’il y tient, alors c’est quand même une pression supplémentaire de conduire avec une voiture qui n’est pas à soi.

Ce que je vous conseille :

– Si vous avez une peur quelconque, pour la surmonter, il faut lui faire face. Elle ne va pas passer toute seule, c’est sûr. C’est à vous de faire le premier pas ! C’est très très difficile la première fois, je sais de quoi je parle, mais vous verrez, par la suite ce sera plus facile et après quelques fois vous n’aurez plus peur 🙂

– Si vous êtes en train de réfléchir à un éventuel achat de voiture et que vous n’êtes pas à l’aise avec les grandes voitures, je trouve que conduire une voiture plus petite c’est vraiment mieux, on se sent plus à l’aise sur la route. Et surtout ce sera VOTRE voiture ! 🙂

– Conduisez le plus que vous pouvez. Plus on conduit et plus vous serez à l’aise. Arrivez lentement aux intersections pour prendre le temps de faire le choix si s’arrêter ou y aller. Prenez votre temps lorsque vous conduisez ! Mon moniteur me le répétait à tous les cours… et qu’est-ce qu’il avait raison ! 🙂

– Rajoutez toujours environ 15 minutes à un trajet si vous devez trouver une place de parc et que vous savez qu’il y en a pas trop. Le nombre de fois où je me suis remerciée d’être partie 15 minutes avant le temps du trajet ! Car j’ai souvent galéré pour trouver une place, puis le temps de la trouver, de me parquer, de payer le parking et de trouver l’endroit… je peux vous garantir que j’étais juste à l’heure à mon rendez-vous. Et du coup c’est du stress en moins lorsque vous conduisez ! 🙂


Et voilà 🙂 C’était un petit article humeur, j’avais besoin d’en parler et peut-être que ça peut aussi vous aider. J’ai remarqué que quand je parlais de ma peur de conduire (sur Instagram) vous étiez vraiment nombreuses à ne pas oser prendre la voiture ou à avoir très peur de conduire. Alors si ces quelques petites astuces ont marché pour moi… peut-être qu’elles marcheront aussi pour vous 🙂

En tous cas si vous avez une peur, le seul grand conseil et important c’est… de l’affronter. Combattre sa peur pour l’anéantir ! Vous verrez, le combat sera difficile, mais vous gagnerez ! 🙂

Si vous avez apprécié cet article, mais que vous n'avez pas le temps de commenter, n'hésitez pas à cliquer sur le petit coeur, cela me fera plaisir ! 🙂

Myrtilla
  • |
  • 30 commentaires
  • |

30 réponses à “Le jour où je n’ai plus eu peur de conduire.

  1. Je comprends trop ! J’ai mon permis mais depuis que je l’ai (1 an et demi), j’ai pas reconduit. Déjà il me sert à rien , et j’ai trop peur de faire du mal à qqn ou qqch.

    L’histoire de la voiture c’est exactement ça ! Celle de mon moniteur était toute petite, donc j’avais pas trop se souci à rouler et je me sentais bien. Mais celle de ma maman ou de mon papa sont beaucoup trop longues/grosses que j’ai aucun repaire…

    Enfin, comme tu dis, il faur affronter ses peurs ! Ke dois encore faire les cours deux phases, donc il faudra bien que je touche une voiture avant !

    1. Ouf effectivement conduire avec une grosse voiture c’est vraiment pas évident… se parquer… c’est encore pire ahaha
      Oui ça serait pas mal pour le cours deux phases… n’hésites pas à t’entraîner dans des petits villages et accompagnée ! Ou dans les parkings, comme au début 😛 courage !

  2. Le sujet m’intéressait, lorsque j’ai lu les premières lignes, j’ai compris qu’il ne m’était pas spécialement destiné, mais j’ai tout de même voulu le lire. Et j’ai bien fait ! Ce retour d’expérience parle d’un sujet qui te concerne, mais peut se généraliser à tout autre sujet, comme tu le dis. Affronter ses peurs pour qu’elles deviennent des forces plutôt que des faiblesses ! D’ailleurs en parlant du sujet de la conduite, je me reconnais totalement dans le fait d’avoir sa propre voiture change beaucoup de choses. Nous somme responsables et n’avons de compte à rendre à personne si jamais une petite rayure vient malencontreusement se glisser sur la carrosserie. Je suis toujours bien moins à l’aise lorsque j’utilise la voiture de ma soeur ou de mes parents lorsque je rentre au domicile familial par exemple.
    Merci pour cet article humeur Myrtilla.
    A bientôt,

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire Marie !
      Mais oui, ça change tellement la vie d’avoir sa propre voiture ! Une pression en moins 🙂
      Avec plaisir, merci à toi de l’avoir lu et pris le temps de commenter 🙂

  3. MERCI pour cet article. A 32 ans, je n’ai toujours pas le permis et depuis plusieurs mois, je me dit qu’il faudrait vraiment que je m’y mette (depuis que j’ai ma fille, spécialement).

    Mais j’ai beau être motivée, que ma peur prend le dessus (peur des gens qui conduisent comme des malades, peur d’un accident – fatale – etc). Bref c’est très compliqué pour moi, car ce permis me changerais tellement la vie avec ma nenette… Donc merci de cet article qui me fait sentir nettement moins seule et m’encourage encore un peu plus dans mes futures démarches en vue du permis.

    1. Mais avec plaisir 🙂 Oui en tous cas je te conseille vraiment de t’y mettre, surtout si t’as un enfant, ça change la vie ^^
      Et je te rassure, j’ai aussi toujours peur des accidents, mais étonnant j’ai plus peur quand ce n’est pas moi qui conduit. Je ne dis pas que j’ai une conduite exemplaire, mais je peux gérer moi la situation s’il doit se passer quelque chose. Alors qu’en tant que passagère… si je vois l’accident arriver, ben je ne peux rien faire. Et pour les gens qui conduisent mal, on peut rien y faire. Depuis que j’ai mon permis ça m’est arrivé deux fois de claxonner (une fois un type a failli me rentrer dedans, mais heureusement que je l’ai vu de loin, j’ai anticipé vu qu’il roulait trop vite, même s’il n’avait pas la priorité et j’ai pu éviter le choc. Du coup c’est surtout important d’être attentif NOUS quand on conduit. Car même si la personne en face est fautive, si nous on est pas attentif, ben.. c’est aussi ça qui peut créer un accident. Parce que je te garantis que si je n’avais pas vu de loin que ce type roulait trop vite pour la situation, et si je n’avais pas ralenti exprès au lieu d’accélérer comme j’étais en droit de faire, ben… j’aurai eu un accident. Et puis sinon une autre un type roulait sur ma voie, mais en face. Donc j’ai ralenti et là heureusement qu’il s’en est vite rendu compte et est retourné sur sa voie).
      Donc si déjà NOUS on est attentif en voiture, on peut aussi éviter des accidents. 🙂
      Si t’as besoin de conseils sur quoi faire (cours samaritains, moniteur etc.) n’hésite pas à me demander ! 🙂 Courage !! 🙂

    1. Merci Lila ! J’en suis tellement contente 😀
      Ah bon ? C’est drôle, je savais pas ! Mais les deux manières se comprennent. Je crois que aussi en Suisse on dit se garer en fait. Je ne suis pas sûre. Comme le français n’est pas ma langue maternelle, il y a encore des mots et expressions avec lesquels je ne suis pas très au clair 😛 Mais moi je dis « parquer » ^^
      Ah tu peux l’avoir avant tes 18 ans ! Mais du coup j’imagine que tu peux pas conduire seule ? Chez nous tu peux juste faire la théorie avant les 18 ans. Tu peux pas conduire avant, même accompagné 🙂 bravo à toi en tous cas !

  4. Merci pour cet article qui me touche beaucoup.
    J’ai passé comme toi mon permis à 26 ans, mais j’étais inscrite depuis mes 17 ans. Cette peur viscérale de conduire ne m’a jamais quittee. Cela fait donc maintenant 1 an et demi que j’ai le permis, mais je n’ai conduit que 4 fois toute seule, dans les premiers mois, sur des petits trajets de campagne. Et je suis incapable de m’y remettre. Je ne sais pas si j’y parviendrai un jour et la pression sociale est très difficile à vivre. Avant, c’était sans cesse « et sinon ton permis tu le passes quand, tu sais que c’est indispensable dans la vie, comment tu feras quand tu auras des enfants, et quand même tu ne vas pas rester dépendante de tes parents et ton copain toute ta vie » mais bien sûr que tout ça je le sais. Et maintenant c’est « et sinon tu conduis quand tu sais que c’est indispensable blablabla ». Les gens ne comprennent pas car c’est un « passage obligé », à 18 ans tout le monde veut passer le permis, c’est un objectif de vie.
    Bref je te félicite d’avoir su te faire violence

    1. Mais avec plaisir 🙂
      Oh mince, c’est dommage ! Je suis sûre que tu peux y arriver ! Si j’ai réussi.. tu peux y arriver aussi ^^ Il faut juste le vouloir vraiment, mais aussi être rassurée que tout ira bien. N’hésites pas à demander à quelqu’un de rouler avec toi si ça peut t’aider ! 🙂
      Mais je peux vraiment comprendre ta peur. Mais c’est vrai qu’il faut se faire violence. Je savais que si je ne conduisais pas tout de suite régulièrement, ça allait être difficile par la suite. Et finalement le fait d’avoir ma propre voiture ça aide beaucoup, mais aussi de conduire une automatique, et une plus petite voiture. Tous ces éléments ont fait que conduire n’était plus trop un stress, finalement. Certes, j’aime pas aller dans les grandes villes ou prendre l’autoroute, mais au moins je n’angoisse plus comme avant.
      Après il faut aussi se demander si en ce moment t’en as l’utilité ? C’est pas une obligation de conduire, après tout 🙂 Mais c’est vrai que ça change clairement la vie, en tous cas pour ma part 🙂
      Courage à toi !

      1. Je n’en ai pas réellement l’utilité c’est vrai, même si ça « choque » certaines personnes que je ne puisse pas faire les boutiques toute seule lol. Ah oui une voiture automatique je pense que c’est mieux pour se sentir à l’aise !

  5. C’est drôle, j’ai un peu l’impression de me lire…
    J’ai toujours aimé être passager en voiture, mais jamais conducteur. J’aime le bruit d’une voiture, son ronron, ça me berce. En voiture, on est « à côté » et la discussion est facilitée. Bref, j’aime être passager.
    Puis mes parents, à 21 ans, m’ont demandé de passer mon permis « parce que ». Sans grande raison, sans grande conviction. Bonne élève, j’ai eu code et permis du 1er coup et je n’ai plus conduit. Pas envie, peur, pas prête. Le fait est que je devais rapidement acheter ma 1ère voiture et cela ne s’est pas fait. A force de retarder, la peur a repris le dessus.
    A 24 ans, 1er boulot et je dois conduire pour faire des consult’ dans des villages isolés. Ok, je me bombarde la bouche de RESCUE (fleur de bach) et je prie très fort. J’ai réussi. J’ai affronté mes peurs mais la trouille n’est jamais partie… Je crois que pour mon cas, la peur de conduire vient de ma peur de grandir ! 🙂

    A bientôt,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    1. Ah les rescue… je connais ça, surtout avant de passer mon permis ahaha mais j’avoue en prendre encore maintenant si je dois aller dans un endroit loin ou que je ne connais pas trop.
      La peur de grandir ? Je ne sais pas si ça un lien direct, mais peut-être que selon les personnes ça peut y contribuer 🙂

  6. Merci mille fois pour ce billet qui tombe à pic pour moi qui doit passer le permis en juillet… Je n’ai pas vraiment envie en réalité mais parfois il faut aussi faire face aux obligations et se rendre à l’évidence que les transports sont bien pratiques mais avoir son propre moyen de se déplacer l’est encore plus et empêche ce sentiment de se sentir dependante… j’ai en tout cas beaucoup aimé la petite citation que je garde pour les moments où j’aurais peur de conduire 🙂 Merciii

    1. Oui alors je préfère mille fois être dans les bouchons mais tranquille dans ma voiture avec la musique ou une histoire audio, plutôt que debout dans le train ou dans le bus, collée entre les gens, l’été ou l’hiver et devoir remonter durant 25 minutes à pieds jusqu’à chez moi avec plein d’affaires ^^ Je peux te garantir que j’ai eu mes éléments déclencheurs ahaha
      Courage pour ton permis en tous cas !! 😀

  7. Merci pour cet article je me sens moins seule !
    J’ai toujours eu peur de la voiture car j’ai été renversé par une voiture à 13 ans, pas un gros accident mais assez pour avoir une vraie bonne peur qui dure depuis.
    Lorsque j’ai commencé à apprendre la conduite, je me souviens que comme toi j’étais dépassée, je pleurais parfois, je pensais ne jamais y arriver. J’ai changé plusieurs fois de moniteurs et à la fin de mon apprentissage j’étais avec un jeune moniteur avec lequel je me sentais à l’aise, et grâce à lui ça a débloqué quelque chose, il me mettait plus en confiance.
    J’ai mis du temps, (j’ai pris 40 heures de conduite!), mais le jour où j’ai passé mon permis, je savais que je l’aurais, j’étais vraiment confiante.
    Une fois obtenu mon permis, je n’ai plus conduit pendant deux ans (pas d’utilité) donc le stress est revenu.. Par chance, mon copain a eu la patience de m’apprendre à nouveau à conduire l’année dernière, car nous avons changé de voiture et pris une automatique, une petite révolution pour moi lol
    Je conseillerais vraiment aux gens qui ont peur de conduire, de prendre une automatique et comme tu le dis, de se faire violence, d’y aller encore et encore. Aujourd’hui, je ne conduis que si mon chéri est à côté, mais je me sens capable de prendre la voiture seule. L’autoroute était une étape, la ville une autre, maintenant il y a celle ci… Mais petit à petit en affrontant la peur, ça va mieux…
    Bises à toi !

    1. De rien ! Et moi aussi finalement, en lisant tous vos commentaires je me sens moins seule 🙂
      Oui pareil que toi, j’ai été avec un jeune moniteur et ça m’a mis aussi plus à l’aise, en plus de sa manière d’enseigner 🙂
      Sympa ton copain ! Et effectivement une voiture automatique c’est vraiment génial à conduire 😀 Et comme tu dis, une étape à la fois ! Bravo à toi et bonne continuation 🙂

  8. Hello Myrtilla,
    Bravo d’avoir vaincu ta peur ! C’est vrai que c’est intimidant de conduire, surtout qu’on ne peut pas prédire le comportement des autres. Et certains ne respectent vraiment pas le code de la route, ils ne comprennent pas que l’on peut faucher une vie en une fraction de seconde…
    Pour ma part j’avais peur de conduire également avec l’auto-école, j’ai eu plus de 40h00 de cours, c’était un suplice pour moi d’aller avec des gens qui soit me criaient dessus, soit ne m’expliquait rien. Et parfois les indications se contredisaient, comme la marche à suivre dans un rond point (angles mort, présences de vélos…).
    Pour ma part j’ai choisi la conduite accompagnée pour apprendre tranquillement à conduire avec mes parents, mais ils avaient tellement peur que j’ai arrêté avant la fin ! Je ne pouvais pas conduire dans des conditions comme ça.
    Et j’ai eu le permis… la seconde fois ! J’étais tellement stressée la première fois. Je ne sais pas si c’est comme ça en Suisse, mais ici il y a des quotas : si tu passes en fin de journée et que tous les quotas sont donnés, tu as beaucoup moins de chance d’avoir le permis. Du coup les évaluateurs sont très désagréables (pas un bonjour…).
    Enfin bref ! Quand je l’ai eu je n’en revenais pas et ça s’est joué à pas grand chose, mais le fait d’avoir ma voiture m’a « forcé » à mettre en oeuvre tous les conseils appris auparavant. Car quand on a les parents dans la voiture, ils regardent machinalement pour nous si une voiture arrive au stop… et ça n’aide pas !
    Aussi je suis complètement d’accord avec toi sur le fait d’avoir une petite voiture, je suis beaucoup plus rassurée aussi ! Je me sens mieux, même si on a l’impression d’être tout petit sur la route 🙂
    A bientôt !
    Claire

    1. Coucou Claire ! Mais oui, c’est dingue comme certains conduisent mal ou sont toujours sur leur téléphone ! ça me mets hors de moi…
      Ne t’inquiète pas, les 40h de conduite je les ai faites aussi je crois ^^
      Uhm pour les quotas je ne sais pas…. mais bon, génial quoi, l’expert qui te dis à peine bonjour ça met déjà l’ambiance… mais bon, l’essentiel c’est que tu l’as eu 🙂
      Ouiii vive les petites voitures ! 😀

  9. Je suis tombée sur ton article grâce à Hellocoton et j’ai l’impression qu’il a été écrit pour moi.
    Toute la première partie sur les appréhensions je ressentais la même chose que toi. Je me suis mise un coup de pied au derrière et à 25 ans j’ai passé mon permis. Je l’ai eu du 2e coup. Mais voilà ça fait presque 3 ans maintenant je n’ai même plus mon A et je n’ai pas conduit une seule fois.
    Chaque fois que je dois prendre le volant ou que j’envisage de le prendre, j’ai des bouffées d’angoisses, crise de panique et pleurs incontrôlés.
    Mon entourage me charrie beaucoup ou me pousse à y aller. Mais plus ils font ça, plus je me braque malheureusement.
    Ces dernières années, j’utilisais le vélo, le train ou mes pattes. Mais voilà si tout se passe bien je suis professeur à la rentrée ( j’attends mes résultats) et là je ne vais pas pouvoir y couper. Du coup, j’ai prévu de prendre sur moi et de m’y remettre cet été et ton article tombe à pic pour me permettre d’affronter mes peurs.
    Alors merci merci beaucoup tu ne pouvais pas mieux tomber <3

    1. Oh ! Merci pour ton commentaire Ariana 🙂
      Les bouffées d’angoisse… je te comprends totalement ! Mais il ne faut pas te laisser bouffer par tes peurs, au contraire, donne tout et montre que tu en es capable ! ça change tellement la vie d’avoir une voiture ! 🙂 Essaie de reconduire avec quelqu’un si toute seule c’est difficile, au début 🙂
      ça va aller, tu verras, il faut juste rester concentrée sur ce qu’il se passe devant toi et arriver calmement aux intersections 🙂
      Bon courage !! 🙂 Et merci, je suis contente que mon article te soit utile 🙂

  10. Ahlala moi aussi j’ai peur de conduire… J’ai mon permis depuis 3 ans mais je ne conduis quasiment jamais car j’habite dans une grosse ville donc pas besoin de voiture et même si j’en avais une ce serait plus compliqué que pratique (pour se garer, les embouteillages etc). Mais du coup quand je dois conduire c’est le gros stress. Quand c’est une boite auto ça va, mais quand il y a les vitesses aïe…

    1. Oui c’est vrai que conduire dans une grande ville.. c’est pas évident, surtout au début ! Je comprends que ce soit stressant ! :/ vive les automatiques ^^

  11. Coucou 🙂
    Bon déjà, je suis vraiment désolée de ne plus du tout être présente pour te laisser des commentaires, je peine déjà à maintenir le blog en vie cette année, alors voilà… é_è (mais je te lis dans les transports hihi)
    Merci beaucoup pour cet article plein de bons conseils !
    Cela fait plusieurs années que je me dis que je dois absolument passer mon permis.. et cette année, j’ai décidé de vraiment franchir le cap. Mais.. j’angoisse ! J’ai vraiment peur de la conduite de certaines personnes. J’ai un peu de mal à concevoir qu’un jour je n’aurai plus peur pour tout t’avouer 😉 Mais comme tu dis, il faut affronter le problème ^^
    Gros bisous !

    1. Coucou ! Oh mais ne t’inquiète pas, tu n’es pas obligée de me laisser un commentaire ! Certes, ça me fait plaisir, me te sens pas obligée si tu n’as pas le temps ^^
      Bravo, c’est déjà un bon pas d’avoir décidé de passer le cap ! 🙂 Je te comprends. Après l’important c’est surtout que toi aussi tu sois attentive 🙂 J’ai pu éviter deux accidents rien qu’en étant moi attentive ^^ (je donne plus de détails dans la réponse au commentaire d’Adeline si jamais) 🙂
      Oui, il faut affronter le problème pour avoir une solution, elle ne tombe pas du ciel par miracle 🙂
      Courage à toi pour ton permis !! 🙂

  12. Ton article me touche hyper car j’ai mon permis depuis 7-8 ans et j’ai toujours très peur de conduire. Mon problème c’est qu’à chaque fois que je prends le volant j’envisage toutes les horreurs qui pourraient arriver. Je ne me fait pas confiance, et je ne fait pas confiance aux autres conducteurs. e n’ai pas besoin de conduire car j’habite en ville et je travaille dans une autre ville, donc j’ai les transports qu’il me faut. Je fais parfois l’effort de conduire, toujours accompagnée, pour que mon copain ne soit pas toujours obligé de conduire, mais uniquement sur des trajet que je connais. J’avais vu une légère amélioration jusqu’à ce que je renverse…un renard. Il était dans un lieu improbable où il était de toute façon condamné, car si ce n’était pas moins c’était la voiture suivante qui l’aurait eu…Même si je fais la brave, ça m’a affectée et ça a foutu en l’air les micro-progrès que j’avais fait…Mais je rejoins ton conseil sur les voiture. Les voitures qui ont des aides pour le parcage sont aussi hyper utiles pour les gens stressés, nous avons pris une nouvelle voiture qui fait les créneaux « seule » et c’est vraiment super. Car oui j’ai aussi peur de ne pas réussir à me parquer alors que je réussissais bien les créneaux durant les cours d’auto-école et et que je n’ai pas eu de soucis avec lors de l’examen…

    1. Et si tu essayais de prendre un moment de calme dans la voiture, juste avant de l’allumer, où tu fermes les yeux et tu te dis que tout va bien se passer, qu’il ne t’arriveras rien et que tu seras bien attentive à la route ? Moi ce qui m’aide beaucoup, ce sont les huiles essentielles ou les fleurs de bach. Ça m’est arrivé d’en prendre juste avant de rouler et ça m’a détendu un peu.
      Ou bien commence seule (avec les conseils d’avant) juste pour un tout petit trajet, puis après tu rajoutes à chaque fois 5 minutes.
      Ah c’est génial d’avoir une voiture avec une aide pour le parcage ! ça change la vie ^^
      Courage en tous cas ! Je suis sûre que tu peux y arriver 🙂 Et les accidents avec les animaux ça arrive malheureusement, même en faisant attention… il ne faut pas que ça t’empêche d’avancer ! 🙂

  13. Je suis contente que tu aies réussi à surmonter tes peurs ! Mais si tu as connu du monde qui est mort sur la route, c’est normal qu’il y ait eu beaucoup d’angoisse.
    J’aime beaucoup ta citation qui t’a motivée. C’est totalement vrai ! Personnellement j’ai fait la conduite accompagnée à 17 ans, donc avant de faire mes heures de conduite en vue du permis j’ai vraiment bien pu appréhender la voiture et je n’ai jamais vraiment eu peur, du moins pas une peur panique. Maintenant je ne vais pas dire que « j’aime » conduire mais je suis assez indifférente. Bisous

    1. Merci Claire 🙂
      Ah oui ça aide de le faire plus jeune, je pense que si j’avais fait mon permis à 18 ans (en Suisse on ne peut pas le faire avant) ça se serait sûrement mieux passé 🙂 mais bon, l’essentiel c’est que maintenant ça se passe bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.