J’ai testé : manger au restaurant sans pouvoir parler !

Pour celles qui me suivent sur Twitter et Instagram, vous avez peut-être vu que dimanche passé j’ai passé une soirée inhabituelle. En effet, avec ma soeur Claudia et une amie, Zoé, nous sommes allées manger dans un restaurant tout à fait normal, seulement que ce soir là était spécial. Il n’y avait qu’une seule règle : communiquer autrement qu’avec la parole. Autrement dit, on ne pouvait pas parler.

Mais pourquoi ?

L’association Breaking The Silence se bat pour l’amélioration de l’accès aux soins des personnes sourdes, et avec le Café Saint-Pierre à Lausanne ils se sont associés pour créer cet évènement hors du commun.

Une soirée avec des personnes sourdes, entendantes, langue des signes, mime et écrit ! Mais interdiction de parler 🙂

Comment s’est déroulée la soirée ?

Rendez-vous à 19h, nous avons rapidement trouvé le restaurant, qui est en face du bar l’Etoile Blanche, pour ceux qui connaissent un peu Lausanne. Avant d’entrer, il faut passer par une petite terrasse, où justement on nous a rappelé le concept de la soirée. Des boules quies nous ont également été proposées pour profiter encore plus de l’instant présent, mais nous avons refusé gentiment, car on s’était dit que ça allait bien comme ça.

Nous sommes entrées dans le restaurant, qui était assez petit, mais tout joli, et on a regardé la table. Le menu était présenté sur papier et à côté de chaque plat, il y avait une lettre. Au centre du papier, l’alphabet en langage des signes était présenté. C’était ainsi de cette manière que nous pouvions communiquer notre menu d’une part, et d’autre part on pouvait également utiliser le petit carnet et 3 stylos pour communiquer entre nous.

  • La commande des boissons

Aucune d’entre nous avait jamais testé ce drôle de concept, mais on était toutes les trois partantes et motivées ! Le serveur est arrivé vers nous et nous a demandé en signant, ce que nous voudrions boire. J’ai vite jeté un coup d’oeil aux boissons proposées et j’ai opté pour un thé froid maison (lettre K, numéro 3).

Ma soeur voulait une carafe d’eau alors elle a mimé avec ses mains la forme d’une carafe d’eau. Le serveur lui fit signe que non de la tête. Elle a montré « Henniez » sur la carte, puis a refait le mime pour la carafe. J’ai pensé que le serveur n’était pas d’accord pour qu’on prenne une carafe, alors j’ai mimé une bouteille plus fine, et le serveur a acquiescé mon mime. Alors elle a commandé une Henniez bleue (en montrant la couleur du carnet sur la table). Zoé a pris un sirop il me semble. Finalement le serveur lui a amené son Henniez, mais aussi une carafe d’eau…

On s’est vite rendues compte que tout demandait beaucoup de temps ! Juste pour commander à boire, nous avons passé plusieurs minutes, alors que si on avait dit « Une carafe d’eau, un sirop et un thé froid maison », ça aurait été beaucoup plus rapide ! Mais ce n’est pas une critique, je vous montre juste quelques aspects que j’ai remarqué ! 🙂

  • Comment on communiquait

Pendant que nos boissons arrivaient, on essayait de communiquer sur différents sujets. On a beaucoup utilisé le carnet, mais aussi les gestes. Ce n’était pas toujours évident ! Puis un monsieur est arrivé vers nous. Toujours sans parler, il nous a demandé si on connaissait la langue des signes. Zoé ne connaissait rien (il me semble ahah) et ma soeur 3-4 mots, car dans le cadre de ses études elle avait appris à faire du soutien gestuel.

Pour ma part je venais de participer à un colloque mercredi passé dans le cadre de mon travail dans lequel justement une personne sourde-muette nous avait appris une soixantaine de mots de la langue des signes, mais surtout destinés aux enfants (puisque je travaille dans une crèche). J’avais donc des souvenirs assez frais de plusieurs mots et j’ai pu en dire quelques-uns, comme expliquer que Claudia et moi on était soeurs, et Zoé était notre amie. Nous n’avions pas pensé lui demander s’il était sourd, mais en tous cas nous avons »discuté » un moment avec lui juste avec des gestes, et c’était pas facile facile !

  • La commande des repas

Nous avons également pu rapidement commander notre repas, mais là aussi c’était pas facile ! J’avais envie de prendre un tartare, mais je ne savais pas s’il était trop petit (il était considéré comme une entrée, et j’avais peur d’avoir encore faim), ou s’il était suffisamment grand pour un repas. Je pense qu’on se comprenait pas trop avec le serveur, car finalement j’ai beaucoup interprété ce qu’il essayait d’expliquer (et lui aussi), du coup pour finir j’ai pris des tagliatelles (oui je suis un peu compliquée pour certaines choses au restaurant ^^).

Claudia et Zoé savaient ce qu’elles voulaient, et elles ont pu le montrer avec le geste de la lettre correspondante. Tout ce que nous avons commandé était très bon ! À la fin du repas, j’ai également commandé une panna cotta aux pruneaux en dessert, et cette fois j’ai pu rapidement commander en faisant le geste de la lettre correspondante.

  • On s’attendait pas à ça !

Je me suis rendue compte que même lorsqu’on mangeait ça ne se passait pas facilement ! D’habitude on peut parler et manger en même temps (sans avoir la bouge pleine, j’entends). Là c’était différent. On avait besoin de nos mains pour manger ET pour communiquer. Puis je ne pouvais pas suivre la conversation (par exemple si ma soeur et Zoé parlaient entre elles) si je ne les regardais pas. Je devais donc regarder un peu moins son assiette si je voulais savoir ce qu’elles se disaient.

Et j’ai aussi remarqué que lorsque je voulais leur dire quelque chose, il fallait attirer leur attention (par exemple au début on lisait le menu, mais je voulais parler pour leur dire quelque chose, et comme je ne pouvais pas parler ou les appeler, j’ai dû procéder autrement), par exemple en faisant un grand geste avec la main sous leurs yeux, ou toquer sur la table.

On interprète beaucoup finalement ! Un autre monsieur est venu vers nous, et après avoir un peu communiqué, il nous a expliqué qu’il comprenait un peu lorsqu’on parlait (il avait un appareil acoustique) et un peu il parlait la langue des signes. Puis à un moment il voulait nous demander quelque chose, il faisait des gestes, mais on ne comprenait pas. Au début on pensait qu’il nous demandait si on trouvait qu’il y avait beaucoup de bruits. Après on a pensé qu’il nous demandait si on aimait bien cette soirée. Puis sur le carnet il a écrit « Comment vous sentez ? ». On s’est regardées, c’était bizarre comme question ! Après je me suis demandée : « peut-être qu’il veut savoir si on se sent bien ici, si on est à l’aise ? », mais là aussi c’est de l’interprétation. Finalement il est parti, mais cette situation nous a fait comprendre qu’on interprète beaucoup ce que les autres essayent de nous dire.

Pour les sujets de discussions, on a parlé de l’essentiel. Difficile d’aller dans les détails et d’argumenter ! Par exemple on a parlé de vacances, je leur demandais conseil pour un joli endroit pour cet été. Si on avait pu parler, on aurait raconté sûrement nos dernières vacances, dans les détails ce qu’on aimait pas et ce qu’on a adoré. Là on se contentait de dire en 2-3 gestes le résumé de ce qu’on pensait de telle ou telle ville.

Puis finalement le temps est passé rapidement. J’ai l’impression qu’on a pas parlé de tellement de choses, mais si on analyse la situation de plus près, on a passé beaucoup de temps à répéter, à signer les lettres pour dire par exemple le nom d’une ville ou d’une personne, écrire sur le carnet, parler avec le serveur ou les différentes personnes qui nous ont abordées à table, etc.

  • Les personnes autour de nous

On s’est vite également aperçues que malgré le fait que personne ne parlait, il y avait quand même pas mal de bruits. Je ne sais pas pourquoi, mais je m’étais imaginée tout plus silencieux. On perd l’usage de la parole, on développe d’autres sens 😉

Et du coup on entendait souvent des gens qui riaient (même un petit peu, mais moi ça m’a dérangé ahaha), ou le bruit des services durant le repas, les chaises qui bougent, les gens qui parlaient sur la terrasse, les va et vient des serveurs entre la terrasse et le restaurant (malgré la porte fermée) etc. Nous avons donc décidé assez rapidement de demander des boules quies. Je les ai utilisées jusqu’à la fin, mais du coup pendant que je mangeais j’entendais tout ce que je mangeais en plus fort ahaha Mais c’est vrai que ça a quand même assez bien atténué les bruits 🙂

En tous cas il n’y avait vraiment personne qui parlait, c’était une situation assez spéciale !

  • Le paiement

J’ai fait geste au serveur qu’on voulait payer, en faisant la forme d’une carte de crédit avec ma main. Lui il a fait le geste de la carte qui rentre dans la machine de paiement, pour être sûr d’avoir bien compris. J’ai acquiescé avec la tête, puis peu après il arrivait avec la machine à cartes. Sur un papier j’ai noté le chiffre que je devais payer, puis j’ai arrondi à quelques francs supérieurs, et je lui ai montré ces deux chiffres, pour lui expliquer que je payais ce dernier montant. Pour ma soeur il y avait un problème de carte, enfin, on sait pas trop, mais du coup j’ai payé moi pour elle. Et Zoé a payé cash.

Une fois sorties du restaurant, j’ai enlevé les boules quies et on a pu parler à nouveau. Quel soulagement ! Cela nous avait vraiment fait bizarre, et ça faisait du bien de parler, c’était si simple !

Ce qu’on en a pensé

C’était vraiment une chouette expérience ! On a toutes les trois beaucoup aimé ce genre de soirée, on s’est dit que la prochaine fois on fera un repas dans le noir 😛 Sinon pour ma part j’en referai une volontiers, mais je ne sais pas s’il y en aura d’autres. Je l’espère en tous cas, ça change par rapport à d’habitude ! Par contre ce n’est pas une soirée pour tous les jours et pour y aller avec n’importe qui. Par exemple si j’y vais avec mes grands-parents… ça va être difficile pour eux j’imagine ^^ Il n’y avait pas d’enfants, bon c’était un dimanche soir, mais j’imagine que c’est aussi difficile pour eux de tenir si longtemps sans parler. Puis j’ai remarqué que ma soeur et moi on se comprenait rapidement, mais c’est normal, on est soeur et on se connaît mieux 🙂

Je ne sais pas si ce genre de soirées silence existent aussi vers chez vous, pour ma part c’était la première fois que j’en entendais parler et j’ai trouvé le concept innovant. On s’est un peu plus rendues compte de ce que peuvent vivre les personnes sourdent ou malentendantes au quotidien, et personnellement ça m’a motivé encore plus à apprendre la langue des signes !

Et vous, qu’en pensez-vous de ce genre de soirées ? En existent-ils près de chez vous ? Seriez-vous prêtes à en faire une ?

Si vous avez apprécié cet article, mais que vous n'avez pas le temps de commenter, n'hésitez pas à cliquer sur le petit coeur, cela me fera plaisir ! 🙂

Myrtilla
  • |
  • 33 commentaires
  • |

33 réponses à “J’ai testé : manger au restaurant sans pouvoir parler !

  1. Coucou,
    je trouve l’expérience extrêmement interessante et enrichissante. Ca aide à sensibiliser tout en éveillant notre curiosité et notre sensibilité aux difficultés des autres. Je n’avais jamais vu ce genre d’initiative et je trouve ça génial.
    Si je vois une initiative similaire chez moi, j’y fonce !
    Merci pour ce partage hors du commun !

    1. Coucou Clémentine ! Merci pour ton avis, c’est vrai que ça nous a beaucoup sensibilisé aux difficultés que peuvent avoir les personnes malentendantes. J’espère que ce concept se répandra de plus en plus, car c’est original et très intéressant ! 🙂

  2. Coucou !

    J’avais vu quand tu avais mis une photo sur Instagram et j’avais vraiment hâte de lire ton article !

    J’étais vraiment curieuse de découvrir la soirée que tu as passée. C’est dommage que ce genre de soirées silence ne soient pas plus organisées. Je vais me renseigner si j’en trouve dans ma région. Le concept me touche et plaît particulièrement, on a la chance de pouvoir parler et s’exprimer comme on veut et souvent on ne se rends pas vraiment compte de la chance qu’on a et pouvoir participer à ce genre de soirées, ça nous fait vraiment réfléchir !

    Merci beaucoup pour le partage de ta soirée.

    Becs’

    1. Coucou Andréa ! Ah merci, ça me fait plaisir !! 🙂
      Oui effectivement c’est dommage que le concept ne soit pas plus répandu que ça, mais j’imagine qu’il faut une certaine organisation et il faut aussi que le personnel ait un minimum de connaissances dans la langue des signes pour pouvoir servir les personnes sourdes-muettes qui seraient présentes lors de cette soirée 🙂 (ou qui s’y connaissent en langage des signes !)
      Merci à toi d’avoir pris le temps de lire mon article et de le commenter ! Bisous !

  3. C’est un concept très intéressant, j’en avais déjà entendu parler !
    Ça doit être très étrange au début d’essayer de communiquer sans la parole, mais ça permet de se rendre compte des difficultés que peuvent rencontrer les personnes sourdes ou malentendantes au quotidien.
    En tout cas ça doit être une expérience intéressante ^^
    Merci à toi pour avoir partager ta soirée avec nous.
    Bisous

    1. Ah c’est vrai ? En France existent aussi ces soirées silence ? 🙂
      Oui effectivement au début c’était pas hyper évident, puis on y prend goût et au lieu de passer par la simplicité (l’écriture) on essaie de mimer ce qu’on peut ! Bien qu’on utilise quand même très souvent le carnet 😛
      Avec plaisir, merci à toi de l’avoir lu et d’avoir pris le temps de commenter et de donner ton avis ! 🙂 Bisous !

  4. Ce concept est surprenant ! J’adore l’idée que ce type de lieu existe mais je ne pense pas que j’aimerais y aller. Je parle beaucoup, je ne vais jamais droit au sujet, je rentre dans les détails, je raconte de vraies histoires juste pour dire que je suis allée chercher le pain ^^. Je me sentirais frustrée de passer un repas entier sans parler 😀

    1. Ah oui, je comprends ! Mais je trouve que c’est l’idée de base qui est un vrai challenge, et comme j’aime les challenges… ça m’a donné envie d’essayer ! En tous cas je pensais être plus frustrée que ça, mais finalement ça été ! 🙂 Mais je peux comprendre que pour certaines personnes ça puisse être très difficile de ne pas pouvoir parler 😉

  5. Un concept étonnant, c’est une bonne idée même si je pense que j’aurai du mal à y arriver. :’) Mais ça permet aussi de comprendre ce que vivent les personnes souffrant d’un handicap auditif.

  6. Fallait y penser! Je trouve le concept super intéressant et ça me donne envie d’essayer. Merci d’avoir partagé ton expérience 🙂

    1. Comme tu dis, fallait y penser ! 😀 Je connaissais le principe du repas dans le noir, mais pas sans parler, et c’est vrai que ça change 🙂
      Avec plaisir ! 🙂 Merci pour ton passage sur mon blog ! 🙂

  7. Finalement je trouve le concept très sympa, pourquoi pas tester un jour si le concept arrive dans ma petite ville 😀
    c’est chouette de s’exprimer avec les gestes, le regard… Je suis une pipelette et j’aime bien commenter mes plats mais il y a d’autres alternatives ! merci de la découverte 🙂 des bisous ma belle

    1. Ah ben chouette alors, si je t’ai convaincue 😛
      Oui effectivement il y a d’autres alternatives à la parole, pas toujours faciles, mais le temps d’un repas on peut s’y abstenir ^^
      Bon weekend Alexia !

  8. Alors ça c’est une expérience très étonnante, et certainement très enrichissante.
    On se rend compte aussi que parfois, on parle un peu pour ne rien dire 🙂

  9. Je trouve l’idée vraiment géniale !! Et quand tu dis que tout prend plus de temps je n’imagine même pas ce que c’est que d’être sourd et/ou muet dans un restaurant ou tout le monde parle. Parce que là encore le serveur EST dans le concept, il prend son temps. Mais un serveur dans un restaurant sans ce concept veut aller vite et ça doit être un enfer pour les gens vivant avec ce handicap.
    J’adorerais pouvoir tester ce genre de restau ! Merci beaucoup pour ton partage de cette experience ! D’ailleurs je partage des découvertes tous les samedi sur ma page facebook, tu seras ma découverte de demain tellement tu m’as convaincu !!

    1. Oui c’est aussi ce que je me suis dite. Peut-être que les personnes sourdes-muettes ne vont pas au restaurant ? ça serait dommage. En tous cas j’en ai jamais vu au restaurant, peu importe où j’allais.
      Oh merci beaucoup ton futur partage, je suis vraiment ravie que mon article t’ai plu autant !! 😀
      Bonne soirée et à bientôt ! 🙂

  10. J’ai adoré lire ton expérience ! C’est super rigolo ce concept je n’avais jamais vu ça ailleurs 🙂 effectivement on doit se rendre compte à quel point c’est difficile de communiquer sans la parole…ça permet de mieux se rendre compte comment vivent les personnes muettes !
    J’aimerais beaucoup manger dans le noir moi 🙂

    1. Merci Claire, ça me fait plaisir ! 😀
      Peut-être que c’est assez nouveau ? J’en avais jamais entendu parler non plus ! 🙂
      Bon les personnes muettes peuvent communiquer entre elles plus facilement que nous (sans la parole je veux dire), mais le vocabulaire n’est pas aussi étendu que le nôtre 🙂
      Il faudrait trop que j’essaie aussi, c’est assez cher, mais l’expérience doit être vraiment trop chouette ! 😀

  11. Coucou ma belle! C’est hyper original et franchement j’aimerais beaucoup tester, ça m’intrigue 😀 c’est top que tu aies testé!

  12. Hyper intéressant comme expérience !
    Après je pense que si j’y allais j’arriverai pas à faire l’effort de « parler », mais simplement rester à manger en silence… Après le silence me dérange pas, même en étant avec plusieurs personnes donc je pense que c’est pour ça !
    Hâte de voir aussi tes impressions pour le repas dans le noir !

    1. Coucou Laura ! Oui c’était vraiment très intéressant ! Bon personnellement si je vais au restaurant c’est avec des autres personnes, du coup ça me dérangerait de ne pas discuter ^^ si j’y vais seule, là oui j’ai pas trop le choix et du coup je parle pas ahaha Enfin, je sais pas si j’ai bien compris ce que tu voulais dire ? Je me vois mal passer 1-2h avec une ou plusieurs personnes et ne pas communiquer (de n’importe quelle manière) 😛
      Il faut que je motive ma soeur et Zoé d’en faire un !! Mais c’est pas donné ahaha
      Merci pour ton commentaire !

  13. C’est vraiment intéressant comme concept, il me tardait de lire ton article 🙂 Et j’en suis vraiment ravie.
    Perso je ne sais pas si je pourrais. Quand j’ai une idée qui me vient à l’esprit il faut que je la dise, sinon je me sens mal.
    Mais je pense que c’est quand même intriguant 🙂

    1. Le but n’est pas de ne pas communiquer, mais juste de ne pas parler ! Tes idées tu peux très bien les écrire ou essayer de les mimer 🙂 Mais c’est un concept très étonnant en effet ! 🙂
      Bisous !

  14. Coucou ma Belle !
    Je prends enfin le temps de lire ton article car c’est vraiment quelque chose qui m’intriguait depuis que tu en avais parlé sur les réseaux sociaux ! Je trouve que c’est une très belle initiative car cela permet de nous sensibiliser au langage des signes et à la surdité de manière générale. Personnellement je ne sais pas si cela me plairait ! Tout comme toi, j’ai besoin de m’exprimer sur le choix du menu ou pendant le repas. Mais à tester une fois, pourquoi pas ! Idem pour manger dans le noir, ah ah ! En tout cas, merci de nous avoir partagé ton expérience ! Bisous ♥

    1. Re ! Ah oui, je ne pourrais pas manger à chaque fois comme ça, c’est pas possible ^^ Mais pour découvrir une fois, c’est sympa 😀
      Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.