Les règles et le sport (course officielle, entraînements, astuces, conseils, etc.)

Je vous préviens tout de suite, si vous n’êtes pas à l’aise avec ce sujet et ses détails glamour, je vous invite à quitter cet article, car je vais y aller franco sur les mots ^^

Cet article sera divisé en plusieurs chapitres, j’ai essayé d’être la plus précise possible, mais après tout chaque femme est différente est réagit différemment lors des règles. Néanmoins j’espère que cet article vous sera utile ! 🙂

Les règles et moi

Je ne prends plus la pilule depuis 2-3 ans, donc je ne sais plus exactement quel sera le jour précis de l’arrivée des règles. Ce n’est pas toujours pratique lorsque je m’inscris à des courses officielles, mais bon, on fait avec !

Sinon concernant les douleurs, j’ai très mal au bas ventre, aux cuisses et en bas du dos les deux premiers jours, notamment le premier, où je suis obligée de prendre un médicament pour soulager les douleurs, sinon je suis littéralement pliée en deux toute la journée. Et encore, suivant le médicament ça ne fait pas autant d’effet que ça et ça diminue juste un peu les crampes. De plus je n’arrive pas à rester debout longtemps, sinon je me sens mal.

Les jours suivants heureusement je n’ai plus mal et je perds moins de sang. Mais en général mes règles durent en tout 4 à 5 jours et je n’ai pas un flux abondant.

Les règles durant les entraînements

Je m’entraîne en général 3 fois par semaine en course à pieds, et j’essaie de faire du renforcement musculaire et/ou vélo et/ou de la natation 1-2 fois par semaine. L’été je fais environ 5 séances de sport par semaine donc.

Et quand j’ai mes règles, c’est simple : le premier jour, je ne fais rien. Si c’est le weekend, je reste toute la journée sur le canapé et je glande sur YouTube. Oui, c’est bien ça, je ne fais rien de chez rien et je profite pour dormir plus le matin, aussi. Ça me change beaucoup, car en général mes journées commencent tôt et sont très remplies 🙂

Si c’est un jour de travail, je vais travailler, ma foi. Je prends des médicaments et parfois je préviens les collègues, si je vois que mon humeur est pas au top. Je trouve que c’est important de dire comment on va, ainsi les collègues savent que si aujourd’hui on est pas comme d’habitude, c’est normal et temporaire. Personnellement le premier jour j’ai vraiment très peu de patience (oui c’est l’idéal pour travailler avec les enfants hein ^^) et je suis peu motivée à bouger, donc ce n’est clairement pas moi qui va insister pour aller dehors faire le tour de la ville avec les enfants ou faire une activité très physique.

J’accepte que ce premier jour est ainsi et je me force pas.

Cependant j’ai quand même mes séances de sport à faire ! Du coup le premier et le deuxième jour de règles en général je ne fais pas de sport. Si le deuxième jour je me sens bien (pas de douleurs au ventre) et que j’arrive à courir, je reste sur une séance « facile et légère » de 5km (j’entends par-là que je ne vais pas faire une séance de fractionnés quoi).

Et les autres jours en général j’arrive à faire mes séances normalement, mais je ne me mets pas de pression si j’arrive moins « bien » ou si je cours moins de km que prévu.

Pour la natation, j’avoue que je préfère éviter d’aller à la piscine si j’ai mes règles. J’utilise un tampon si vraiment « je n’ai pas le choix » car je n’ai pas encore osé sauter le cap de porter la cup dans l’eau. Mais je le met juste avant d’entrer dans l’eau, et dès que je sors. J’évite de le garder trop longtemps en moi. Quant au vélo, je fais comme d’hab, mais je porte une culotte menstruelle comme protection.

Les règles en compétition (course officielle, triathlon…)

Lors de mon dernier semi-marathon, j’ai eu le bonheur de voir mes règles arriver quelques heures avant le départ de la course. Ô joie ! Le départ était à 14h et j’étais pliée en deux sur le canapé jusqu’à 11h (après je devais partir pour être sur place avant le départ) ^^

J’ai eu également mes règles lors des 29km pour mes 29 ans (même si c’était pas une course officielle, mais c’est pas le meilleur moment pour les avoir) et lors d’une course trail en montagne avec une amie.

Alors oui, devoir courir alors qu’on a juste envie d’être couchée sur son canap’ avec une bouillotte, c’est vraiment pas cool. Mais c’est vrai qu’étonnamment c’est difficile les premières minutes, mais après ça va. Peut-être que le médicament fait son effet, mais le fait de bouger j’ai l’impression que ça aide aussi. En tous cas je ne suis pas en souffrance tout le long de la course, mais je sens bien que mes jambes ne sont pas autant fraîches que d’habitude et que l’envie de courir avec une bouillotte sur le bas-ventre est assez forte ^^ Sinon je privilégie des aliments que je connais et qui me font du bien durant cette période (les bananes plutôt que les oranges par exemple) lors des stands de ravitaillement. Et je vais bien aux toilettes juste avant le départ. Je prends des mouchoirs avec moi au cas où j’ai un soucis de digestion durant la course et voilà, je croise les doigts que tout se passe bien !

Je n’ai jamais eu mes règles lors d’un triathlon heureusement, mais si ça devait m’arriver, je pense que j’opterai pour la cup menstruelle (à condition de l’avoir testée au préalable dans l’eau du lac ET avec la combinaison trifonction que j’utilise pour le triathlon (la mienne vient de Décathlon et c’est le modèle homme car c’est que ce qui restait à ce moment-là ^^). Sinon j’opterai ma foi pour les tampons, ce n’est que pour 2h maximum alors ça va.

Comment je gère ces moments ? Concernant la course à pieds et le vélo, en général je porte une culotte menstruelle Fempo, ainsi je n’ai pas à me soucier de changer ma protection hygiénique, car je sais que ces culottes sont très efficaces et tiennent tout le jour sur moi. C’est déjà ça de moins à gérer !! Sinon je prends un médicament (Algifort ou Dolospedifen pour ma part) 30 minutes avant le départ de la course.

En tous cas j’ai quand même réussi à battre mon record sur semi-marathon le premier jour de mes règles (le pire jour !), donc je me dis que c’était pas si mal finalement ! Par contre les jours suivants j’ai eu plus mal que d’habitude et elles ont duré plus longtemps, c’était assez bizarre.

L’alimentation et la digestion

Chez moi la digestion est perturbée les 2 premiers jours. Notamment le premier, et j’évite le café d’ailleurs. Je n’ai juste pas envie de boire, ni de manger, chose qui n’arrive jamais habituellement ! Mais je me force un peu de manger quand même, car je sais que mon corps en a besoin. Je réduis juste les quantités.

J’essaie donc d’éviter des aliments laxatifs et je privilégie les bananes, le riz, etc. Je ne consomme pas de boissons isotoniques durant ma séance. Je l’ai fait une fois, mais pas 2 ahaha (durant les règles donc).

Si je vais courir durant les premiers jours de mes règles, je pense à avoir des mouchoirs avec moi au cas où j’ai des soucis de digestion… et je privilégie les courses en nature plutôt qu’en ville 😉

Sinon j’en profite pour consommer des compléments alimentaires à base de fer, afin de garder un minimum d’énergie ! Ceux d’Algorigin me font beaucoup de bien (la spiruline riche en fer ou l’élixir), alors j’en profite durant cette période 🙂

Les médicaments

Je sais qu’il y a des meilleurs remèdes que les médicaments que l’on trouve en pharmacie, mais pour effacer les crampes au ventre, je n’ai encore pas trouvé un produit miracle. Alors oui, les bouillottes font beaucoup de bien et soulagent bien, ainsi que certains mélanges d’huiles essentielles, mais pour ma part le premier jour j’ai besoin de plus, et je garde les autres solutions pour les jours suivants.

En conclusion

J’essaie de faire les sorties longues juste avant que mes règles arrivent, comme ça c’est fait, et après c’est repos les 1-2 premiers jours de règles. J’en profite pour dormir plus aussi !

Et sinon je porte tout le long du cycle des culottes menstruelles, que ce soit pour le sport ou pour aller travailler ou pour dormir. Et si j’en ai plus, j’utilise des serviettes lavables, notamment les derniers jours.

Je fais attention à ne pas être carencée en fer et je m’accorde une journée où je ne fais rien du tout et sans culpabiliser 🙂 En général je recharge bien les batteries pour attaquer le reste du mois ! 😀

Je sais que selon le jour du mois on est plus ou moins efficaces et on a plus d’énergie en période d’ovulation que juste avant les règles, mais pour ma part je ne cale pas mes entraînements en fonction de ça, mais j’essaie plutôt de déplacer les séances selon l’arrivée de mes règles, ou selon comment je me sens le jour même 🙂 Quitte à louper une séance une fois, ce n’est pas grave du tout !

Liens utiles produits mentionnés :

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faites-vous du sport durant vos règles ? Comment vous organisez-vous ?

Si cet article vous a plu ou vous pensez qu’il pourrait intéresser d’autres personnes, hésitez pas à l’épingler sur Pinterest !

Si vous avez apprécié cet article, mais que vous n'avez pas le temps de commenter, n'hésitez pas à cliquer sur le petit coeur, cela me fera plaisir ! 🙂

Myrtilla
  • |
  • 4 commentaires
  • |

4 réponses à “Les règles et le sport (course officielle, entraînements, astuces, conseils, etc.)

  1. Salut Roberta! C’est très intéressant ce que tu dis!
    Moi je souffre d’endométriose depuis toujours (21 ans déjà). La douleur est très très intense chez moi, mais je me suis toujours entraîné normalement lors de mes règles. Mes conseils sont: un suivi de tes règles le plus précis possible. Commencer à consomer le double d’eau (eau seule) trois jours avant la date possible de tes règles. Laisser de côté les aliments que tu sais qui t’enflamment (chez moi c’est la caféine, les farines blanches, le lait). Moi j’arrive boire 4 litres par jour, et oui, tu iras très souvent au pipiroom. L’entrainement au fait est très productif durant tes règles: quand le corps a de la douleur et saigne au même temps, l’adrénaline s’active au top. Les muscles travaillent à plein régime, les vaisseaux sanguins sont plus dilatés et tu as une meilleure circulation et oxygénation musculaire. Il faut juste passer un caps, souvent ce sont les premiers 15 minutes que tu crois mourir, et aprés hop! la machine d’urgence se mets en route! Les 7 jours depuis le début de tes règles sont idéales pour développer ta masse musculaire et ainsi augmenter le rendement de ton métabolisme.
    J’ai commencé a appliquer ce méthode en 1997 quand j’étais nageuse. En général, j’ai aussi beaucoup moins d’inflammation et des douleur lorsque je m’entraîne que quand je ne le fais pas!
    Il Faudrait que tu essayes!

    1. Hello Natalia ! Merci beaucoup 🙂
      Et merci pour tes conseils ! J’ai de la peine à boire beaucoup d’eau en temps normal… je sais pas si j’y arriverai car j’ai même pas la pensée qui me vient de boire de l’eau, j’ai rarement soif et déjà en temps normal je me force ^^
      Oui je sais que les entraînements font du bien au corps lors des règles, mais vraiment chez moi le premier jour je peux pas, j’ai pourtant déjà essayé, mais ma digestion prend le dessus (que je sois à jeun ou pas) et je veux pas te faire un dessin, mais je suis contente d’avoir des mouchoirs avec moi si je cours en extérieur ^^ Donc je préfère éviter ce genre de désagrément et attendre le 2e ou 3e jour 🙂 Je pense que si vraiment je n’avais pas le choix je le ferai (genre si j’ai une course officielle ou un entraînement avec un coach), mais comme j’ai le choix, même si ça peut aider pour les douleurs, je préfère attendre les jours suivants et me reposer durant ce premier jour 🙂 (ça ne fait pas de mal de se reposer 😉 )
      Mais j’espère que ces conseils seront utiles à d’autres personnes aussi ! 🙂 Une belle journée à toi !

  2. Coucou Roberta
    Alors pour ma part, je ne fais pas de courses, juste du yoga, mais les jours de règles je n’en fait pas. Moi aussi les premiers jours sont plus pénibles surtout que mon flux est plutôt abondant. Du coup mes culottes de règles me servent bien même si il me faudrait des modèles encore plus absorbants que la power ++ de Fempo !
    Des bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter reglisse-et-myrtilles

En vous inscrivant à la newsletter vous serez sûr de ne pas rater
les prochains articles du blog ! Recevez 1x par semaine les derniers articles publiés, le dimanche soir à 20h.

Merci pour votre inscription

Trop de tentatives, veuillez réessayer ultérieurement